Selon le bourgmestre de Bruges, Dirk De fauw, les suspects de l'agression sexuelle d'une jeune fille de 16 ans (à gauche) sont bien connus de la police de Bruges. Mais ces derniers n'ont jamais été impliqués dans l'enquête.
Plein écran
Selon le bourgmestre de Bruges, Dirk De fauw, les suspects de l'agression sexuelle d'une jeune fille de 16 ans (à gauche) sont bien connus de la police de Bruges. Mais ces derniers n'ont jamais été impliqués dans l'enquête. © DR/Belga

Agression sexuelle à Bruges: la police de Termonde recherchait les auteurs depuis des mois, mais elle n'a pas appelé... la police de Bruges

Un appel à la police de Bruges. C’est tout ce qu’il aurait fallu pour résoudre l’affaire de l’agression sexuelle d’une jeune fille de 16 ans immédiatement après les faits. Malheureusement, cette pensée n’a pas effleuré la police de Termonde, où la victime a signalé l’incident. Il s’en est suivi une recherche infructueuse des auteurs pendant des mois. “Comment est-ce possible?”, s’interroge le bourgmestre de Bruges, Dirk De fauw. 

  1. Les enseignants de la HEPL sont à nouveau en grève: certains examens doivent être reportés

    Les enseig­nants de la HEPL sont à nouveau en grève: certains examens doivent être reportés

    Pour la deuxième fois cette année académique, les enseignants du département des Sciences de la Motricité à la Haute École de la Province de Liège sont ne grève, ce lundi 17 janvier. La direction a réagi. Elle regrette que le mouvement de grève ait été maintenu, alors que les étudiants se trouvent en pleine période d’examen. Elle assure que des aménagements vont être mis en place.
  2. Sortie du nucléaire: une prolongation est possible mais ce sera une course contre la montre
    Mise à jour

    Sortie du nucléaire: une prolongati­on est possible mais ce sera une course contre la montre

    Une prolongation des réacteurs de Doel 4 et Tihange 3 est possible d’un point de vue de la sécurité nucléaire moyennant une mise à jour des installations, a indiqué lundi l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) dans un communiqué. Afin que “tout soit en ordre pour 2025", année prévue de sortie du nucléaire, le gouvernement doit prendre une “décision claire” au premier trimestre, précise l’Agence qui insiste également sur une “approche globale” élaborée avec tous les acteurs concernés.