Plein écran
Ahmed Laaouej © BELGA

Ahmed Laaouej élu président de la fédération bruxelloise du PS

Mise à jourLe chef de groupe PS à la Chambre, Ahmed Laaouej, a été élu président de la fédération bruxelloise du PS avec 52.5% des voix, indique la fédération dans un communiqué samedi en début de soirée. Il succède ainsi à Laurette Onkelinx à la tête de la fédération bruxelloise du PS.

Étaient en compétition pour ce mandat, d’une part le chef de groupe PS à la Chambre Ahmed Laaouej, bourgmestre de Koekelberg, qui s’est porté candidat, avec les députés bruxellois Isabelle Emmery et Martin Casier et le soutien du bourgmestre de la ville de Bruxelles Philippe Close; et d’autre part l’actuel président du parlement bruxellois Rachid Madrane. Celui-ci se présentait en ticket avec la bourgmestre de Molenbeek Catherine Moureaux, et la présidente du CPAS de la ville de Bruxelles Karine Lalieux. 

“A travers ma victoire et celle de mon équipe, les militants bruxellois ont adressé un signal pour un vrai changement à la fédération bruxelloise du PS en faveur d’une proximité plus grande avec ceux-ci et les sections”, a commenté samedi soir Ahmed Laaouej, après sa victoire à l’occasion de l’élection à la présidence de la fédération bruxelloise du PS.

Il a félicité, outre les militants, son challenger, Rachid Madrane et l’équipe de celui-ci (ndlr: C. Moureaux et K. Lalieux) et promis une mise en ordre de marche d’une Fédération “forte et revigorée”, face à la montée de l’extrême droite et des conservatismes, aux urgences sociales et économiques, “après un gouvernement Michel catastrophique sur ces plans”; mais aussi climatiques.

Le chef du groupe PS à la Chambre et bourgmestre de Koekelberg, a par ailleurs promis d’être “le président de l’ensemble des militants “pour mener le combat dans les années à venir, avec Isabelle Emmery et Martin Casier, si le congrès les désigne à la vice-présidence”.

Félicitant également les présidents des sections locales eux aussi désignés au terme d’une élection organisée à ce niveau, Ahmed Laaouej a fait part de la disponibilité du PS bruxellois aux côtés du futur président du parti, Paul Magnette, “car il y a aussi des combats à mener au niveau fédéral dans un climat politique très compliqué qui impose un rassemblement des socialistes pour y faire face. “L’objectif est aussi de bien faire entendre la voix du PS bruxellois vis-à-vis de ceux qui, au nord du pays, sont dans le mépris et la négation de Bruxelles”, a-t-il conclu. 

Rachid Madrane: “Nous représentons une force qui saura se faire entendre”

Le président du parlement bruxellois Rachid Madrane a reconnu samedi soir la victoire d’Ahmed Laaouej dans l’élection à la présidence de la Fédération bruxelloise. Il a également estimé que son caractère serré démontrait une volonté des militants socialistes bruxellois de ne plus accepter de concentration des pouvoirs. “Aujourdhui, les militants socialistes bruxellois ont parlé. Je veux féliciter Ahmed Laaouej et son équipe pour leur victoire que je reconnais et accepte”, a dit Rachid Madrane dans un message diffusé via l’agence Belga.

Selon lui, les militants ont aussi adressé “un message clair : ils ne veulent plus de concentration des pouvoirs”. “Le score que j’ai réalisé avec mon équipe démontre que nous représentons une force qui saura se faire entendre de manière constructive en faveur des valeurs du parti socialiste, des Bruxelloises et des Bruxellois”, a-t-il conclu.

Plein écran
Rachid Madrane reconnaît (plus ou moins) sa défaite © BELGA
  1. Jean-Claude Marcourt dénonce une “dérive totale”:  “Stéphane Moreau pète tous les plafonds”

    Jean-Clau­de Marcourt dénonce une “dérive totale”: “Stéphane Moreau pète tous les plafonds”

    Jusqu'ici silencieux dans le dossier Nethys/Publifin, l'homme fort du PS liégeois, Jean-Claude Marcourt, prend la parole dans les colonnes de Sudpresse, vendredi. "On ne peut qu'être effaré devant des sommes pareilles, spécialement en ce qui concerne Stéphane Moreau. Il pète tous les plafonds!", s'offusque celui dont la responsabilité dans l'affaire a parfois été pointée du doigt.