Plein écran
© BELGA

Air Belgium reporte ses vols au-delà du mois de mai

Mise à jourL’aéroport de Charleroi a fermé ses portes le 24 mars dernier et plus aucun vol commercial n’y était organisé. La cause est évidemment l’épidémie de coronavirus. La plupart des voyageurs ne se présentaient plus à l’embarquement. Toutefois, une reprise partielle des activités commerciales est envisagée le dimanche 3 mai à partir de 23h59. Mais toutes les compagnies aériennes ne sont pas prêtes à suivre.

Air Belgium ne volera pas vers la Guadeloupe et la Martinique jusqu’au 3 juin minimum indique vendredi la compagnie sur son site internet.

"Après analyse et au vu des derniers développements en Belgique et en Europe et dans le monde en général, il nous apparaît que les conditions ne seront malheureusement pas réunies pour une reprise de nos vols vers les Antilles en date du 2 mai 2020" souligne Air Belgium.

Évaluation

“La crise sanitaire actuelle liée au Covid-19 nous confronte à une situation tout à fait exceptionnelle qui impacte le secteur aérien au sens large. Comme l’ensemble des compagnies aériennes, Air Belgium a été contrainte de réduire ses activités et de suspendre momentanément ses vols réguliers vers les Îles de Guadeloupe et la Martinique. Depuis, nous réévaluons la situation de façon quotidienne avec nos équipes” ajoute l’entreprise.

Jusqu’à présent, elle prévoyait une reprise de ses vols le 2 mai depuis l’aéroport de Charleroi où elle a établi ses bases.

Les voyageurs concernés ont été prévenus par mail par Air Belgium. Pour des réservations via un tour-opérateur ou une agence de voyages, la société demande aux voyageurs de prendre contact avec eux.

Aide publique

À l’instar d’autres compagnies aériennes, Air Belgium a fait également savoir qu’elle aurait besoin d’une aide des pouvoirs publics pour traverser cette crise. La plupart de ses 350 employés sont en chômage temporaire. Mais il n’y a actuellement pas de discussions sur une aide d’État, indique le CEO Niky Terzakis. “Nous souhaitons bien entendu que l’État aide le secteur aérien belge à se redresser. Mais cela ne doit pas se limiter à quelques entreprises, mais bien englober tout le secteur, Air Belgium y compris”, estime-t-il.

De combien la compagnie aérienne a-t-elle besoin? Niky Terzakis ne le dit pas. Brussels Airlines, plus grande, pourrait tomber à court d’argent en mai. Air Belgium pense pour sa part pouvoir tenir plus longtemps. “Nous sommes plus petits et c’est donc peut-être plus facile à gérer”, souligne son CEO.

Actuellement, Air Belgium continue à opérer quelques vols, surtout de rapatriements. À côté de cela, Niky Terzakis constate une forte demande pour le transport de marchandises par le biais d’avions de ligne. La compagnie aérienne étudie les possibilités à cet égard.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.

  1. Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs
    Coronavirus

    Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs

    L'annonce des entités fédérées et du fédéral vendredi, ouvrant la possibilité d'organiser camps scouts, stages et activités récréatives pour enfants et jeunes durant les vacances d'été, a dû soulager de nombreux parents, dans un contexte de déconfinement progressif. Rapidement, des questions se posaient cependant sur les stages et activités purement sportifs, qui ne sont pas couverts par la communication de vendredi. Une décision et une communication à ce sujet devraient intervenir au plus tard le 3 juin, a-t-on appris dimanche.
  1. “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    Des dos tournés et des images qui voyagent. L’action symbolique menée par le personnel soignant du CHU Saint-Pierre le 16 mai dernier a été relayée par de nombreux médias étrangers et a trouvé écho jusqu’au Japon. Une haie de déshonneur susceptible d'écorner l’image de Sophie Wilmès? “Sur la scène internationale cela ne devrait pas avoir d’effet majeur”, considère Sandrine Roginsky, professeure en communication politique à l’UCLouvain. “Mais chez nous, cela risque de la suivre, au même titre que l'épisode des kayaks.”
  2. Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic international de drogue en Flandre orientale

    Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic internatio­nal de drogue en Flandre orientale

    La police judiciaire fédérale (PJF) a indiqué samedi avoir mis la main sur plus de 2 millions d'euros en espèces lors de perquisitions menées dans le cadre d'une enquête relative à un trafic international de drogue en Flandre orientale. Les forces de l'ordre ont également découvert des bijoux et plus de 130 véhicules. Cinq suspects ont été arrêtés en Belgique, trois aux Pays-Bas. Le gang est soupçonné d'avoir importé en Belgique de grandes quantités de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud pendant plusieurs années.