Alexander De Croo.
Plein écran
Alexander De Croo. © VTM Nieuws

Alexander De Croo: “La situation est pire que le 18 mars où on avait décidé le confinement”

Mise à jourLa décision de fermer les établissements horeca n’est pas due à une mauvaise gestion des gérants de bars et restaurants. Elle était nécessaire pour diminuer les contacts sociaux au vu de la recrudescence de l’épidémie en Belgique, a souligné dimanche le Premier ministre Alexander De Croo sur le plateau de plusieurs chaînes de télévision.

  1. “L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette, les gros clusters ne sont pas là”

    “L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette, les gros clusters ne sont pas là”

    “L'horeca est une cible un peu facile et je le regrette mais la décision est collégiale et je me dois de l'assumer”, a commenté David Clarinval auprès de Belga à sa sortie du Comité de concertation vendredi. Le ministre des Indépendants et des PME était interrogé à la suite de la décision de fermer le secteur horeca pour les quatre prochaines semaines. "Dans un débat, on ne peut pas toujours être d'accord et il a fallu une décision. J'ai pris acte et j'ai obtenu 500 millions en compensation. Il faut un acte très fort, un soutien important pour ce secteur touché dramatiquement", a-t-il ajouté.
  2. Du personnel médical se met à nu en guise de contestation à Charleroi

    Du personnel médical se met à nu en guise de contestati­on à Charleroi

    La hausse du nombre des contaminations au coronavirus continue de plus belle. Outre l’augmentation moyenne de 38% par jour sur base des chiffres rapportés entre le 17 et le 23 octobre, l’Institut scientifique de santé publique, Sciensano, enregistre une hausse de 44% des cas hier. Pour faire face à ce tsunami annoncé, les médecins, infirmières, infirmiers doivent s’employer tant et plus alors qu’ils viennent de sortir d’une première vague épidémique éprouvante.

Sondage

Faut-il prolonger la fermeture des écoles?

Faut-il prolonger la fermeture des écoles?

  • Oui, c'est indispensable pour freiner l'épidémie (48%)
  • Non, le retard d'apprentissage est déjà trop important (23%)
  • Oui, mais seulement si l'enseignement à distance est assuré (27%)
  • Sans avis (3%)
2449 votants