Cour d'appel de Bruxelles
Plein écran
Cour d'appel de Bruxelles © Photonews

Ali Tabich nie toute implication dans un mouvement terroriste

Ali Tabich, prévenu de participation à une organisation terroriste, a affirmé jeudi, devant la cour d'appel de Bruxelles, que "tout était faux" et a plaidé l'acquittement. Il est soupçonné d'avoir recruté des combattants pour Al-Qaïda en Belgique et d'y avoir projeté des attentats.

  1. Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans
    Guide-epargne.be

    Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans

    Depuis un certain temps déjà, les taux d’intérêt sur nos livrets d’épargne sont fort bas. Avec le taux minimal légal pour les comptes d’épargne réglementés, appliqué par la plupart des grandes banques, vous devriez attendre 636 ans avant que le montant de vos épargnes ne soit doublé. Toutefois, ceux qui optent pour des produits d’épargne ou d’investissement plus rentables, pourraient parvenir à augmenter de 100% leur capital durant leur vie. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique comment ceci est possible.
  2. Plan taxi: plus de blocage de la circulation en vue à Bruxelles

    Plan taxi: plus de blocage de la circulati­on en vue à Bruxelles

    Les chauffeurs de taxis mobilisés depuis 09h00 vendredi devant le parlement bruxellois se sont dispersés vers 16h30, à l’issue de rencontres au siège d’Ecolo et puis avec les signataires de la proposition d’ordonnance “Sparadrap” des partis DéFi, one.brussels, Groen et Open VLD. Aucune nouvelle action de blocage n’est prévue jusqu’à nouvel ordre afin de laisser les représentants politiques avancer.
  3. Des heurts lors de la manifestation à Bruxelles: la police a eu recours au canon à eau et aux gaz lacrymogènes, une vingtaine d’arrestations
    Mise à jour

    Des heurts lors de la manifesta­ti­on à Bruxelles: la police a eu recours au canon à eau et aux gaz lacrymogè­nes, une vingtaine d’arrestations

    Une manifestation contre les mesures sanitaires s'est tenue ce dimanche après-midi à Bruxelles. Baptisé "Marche pour la Liberté Acte 2", ce nouveau rassemblement entendait capitaliser sur le succès de la première "Marche Nationale" du 21 novembre dernier qui avait réuni près de 35.000 participants. La marche a été émaillée de débordements. La police a eu recours au canon à eau et aux gaz lacrymogènes pour disperser les perturbateurs.