Plein écran
© BELGA

Almaci: “Il est temps de songer à une coalition arc-en-ciel”

La présidente de Groen, le parti écologiste flamand, Meyrem Almaci, s'est déclarée vendredi favorable à l'idée de former une future majorité fédérale arc-en-ciel, plutôt que de continuer à envisager une coalition bourguignonne, rassemblant socialistes, libéraux et la N-VA ainsi qu'éventuellement le CD&V.

"Il est temps de discuter sérieusement d'une autre piste (que la bourguignonne) après sept mois" de négociations entre partis politiques, a-t-elle affirmé lors de l'émission De Ochtend de la VRT-radio. Meyrem Almaci a exprimé sa préférence pour la recherche d'une coalition arc-en-ciel, réunissant les socialistes, les libéraux et les écologistes, éventuellement élargie au CD&V. 

Les informateurs royaux, les présidents du MR et du CD&V, Georges-Louis Bouchez et Joachim Coens, ont vu mardi leur mission prolongée d'une semaine, jusqu'au 4 février, après avoir tenté - en vain jusqu'à présent - de rapprocher les points de vue de la N-VA et du PS afin d'envisager une coalition bourguignonne. 

Groen “opposé” à de nouvelles élections

Mais le président du PS, Paul Magnette, a répété lundi qu'en l'état, un gouvernement associant son parti et les nationalistes flamands n'était pas envisageable. Or, pour le CD&V, la conclusion d'une alliance qui aurait aussi une majorité en Flandre, c'est-à-dire impliquant la N-VA, demeure une priorité.

Selon la président de Groen,  il est désormais temps de changer d'orientation et d'envisager "sérieusement" une coalition avec les écologistes et éventuellement le CD&V. La présidente de Groen a toutefois admis qu'elle n'avait plus rencontré les informateurs depuis plusieurs semaines.

Elle s'est montrée opposée à l'organisation de nouvelles élections législatives, tout en assurant ne pas les craindre.