Ce char avait fait polémique.
Plein écran
Ce char avait fait polémique. © Rutger Lievens

Alost retire son carnaval du patrimoine de l'Unesco: “Nous ne sommes ni antisémites ni racistes”

Mise à jourLe bourgmestre d’Alost Christoph D’Haese (N-VA) a lui-même retiré le carnaval alostois de la liste du patrimoine immatériel de l’humanité de l’Unesco, a-t-il annoncé dimanche à TV Oost Nieuws et VTM NEWS. La ville a pris cette décision car elle s’attend au retrait de cette reconnaissance mi-décembre, à cause d’un char accusé de véhiculer des clichés antisémites. Alost ne veut plus de la “belle-mère Unesco”, ajoute son bourgmestre.

  1. Bart De Wever fait aussi de la question de l'avortement un point de rupture

    Bart De Wever fait aussi de la question de l'avorte­ment un point de rupture

    Après le CD&V, la N-VA estime également que la loi avortement constitue un point de rupture dans le processus de formation d'un gouvernement fédéral. Les deux partis sont opposés à la proposition des libéraux, socialistes, des verts et du PTB d'assouplir la loi. "Je peux vous dire que si des partis donnent le feu vert à une loi que je trouve scandaleuse, ce sera compliqué de faire comme si de rien n'était avec eux le lendemain", a déclaré Bart de Wever samedi au micro de la VRT.
  2. La Flandre déterre de vieilles résolutions et relance ses revendications en faveur d’une plus large autonomie

    La Flandre déterre de vieilles résoluti­ons et relance ses revendica­ti­ons en faveur d’une plus large autonomie

    La présidente du Parlement flamand Liesbeth Homans (N-VA) plaide samedi pour que l'on redonne vie à des résolutions, vieilles de plus de vingt ans, qui prônent une plus large autonomie pour la Flandre. C'est ce qu'elle a confié dans une interview réalisée à l'occasion de la fête de la Communauté flamande. Selon l'élue, la crise du coronavirus a montré que des ensembles de mesures plus cohérents et plus homogènes sont nécessaires.