Plein écran
Alpha Diallo. © Belga

Alpha Diallo reconnu coupable du meurtre d'Amer Molakhel, réfugié afghan tué par un coup de ciseaux

Le jury de la cour d'assises de Namur a reconnu jeudi soir, après quatre heures de délibérations, Alpha Diallo coupable du meurtre d'Amer Molakhel, un réfugié afghan de 17 ans, commis le 6 février 2018 au centre Fedasil de Pondrôme (Beauraing).

Le jury a déclaré l'accusé, un réfugié guinéen âgé de 19 ans au moment des faits, coupable d'avoir, comme auteur ou coauteur, volontairement et avec l'intention de donner la mort, commis un homicide sur la personne d'Amer Molakhel.

Le 6 février 2018, une rixe avait éclaté entre les deux jeunes gens parce qu'Alpha Diallo refusait de fournir de la marijuana à la victime. L'accusé, excédé par l'insistance d'Amer Molakhel, avait glissé une paire de ciseaux dans sa poche en sortant de sa chambre. Il en était rapidement venu aux mains avec la victime pour finir par lui porter un coup de ciseau en plein cœur. Dans la violence de l'acte, le ciseau s'était brisé en deux.

Le jury a écarté la légitime défense, estimant que les coups reçus par l'accusé n'étaient pas suffisamment graves que pour justifier une telle réaction de sa part. Le jury n'a pas retenu non plus l'excuse de la provocation.

L'audience reprendra ce vendredi matin avec les réquisitions de l'avocat général sur la peine, ainsi que les plaidoiries de la défense sur la hauteur de celle-ci.

  1. Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Le parquet d’Anvers mène une enquête après le décès suspect d'une femme de 41 ans à Puurs-Sint-Amands fin 2019. La quadragénaire a succombé après avoir bu une simple gorgée d'un verre de vin “RED Merlot Cabernet Sauvignon 2016" de la marque Black&Bianco. La bouteille aurait été manipulée et une dose mortelle de MDMA (amphétamines) aurait été ajoutée dans le liquide. Le parquet avertit tout détenteur d’une bouteille similaire d'un risque potentiel et indique qu’il convient de prévenir la police si le bouchon d'une de ces bouteilles semble avoir été manipulé.
  2. Affaire des visas humanitaires: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Affaire des visas humanitai­res: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Le parquet a décidé mercredi d'interjeter appel contre la décision de la chambre du conseil d'Anvers, mardi, de libérer sous conditions Melikan Kucam. L'ex-conseiller communal N-VA à Malines, soupçonné d'avoir monté une fraude dans l'attribution de visas humanitaires, doit donc continuer à porter un bracelet électronique. L'affaire sera traitée dans les 15 jours par la chambre des mises en accusation.