Julie Van Espen avait 23 ans
Plein écran
Julie Van Espen avait 23 ans © DR

Assassinat de Julie Van Espen: à l’aube du procès de Steve Bakelmans, le rappel des faits

Le jury qui jugera Steve Bakelmans devant les assises pour le viol et l’assassinat de l’étudiante Julie Van Espen en 2019 doit être constitué ce mercredi après-midi à Anvers. Avant l’ouverture du procès proprement dit lundi prochain, voici un récapitulatif des faits et des protagonistes.

  1. “Je n’ai vu aucune émotion chez Steve Bakelmans” lors de la reconstitution du meurtre de Julie Van Espen

    “Je n’ai vu aucune émotion chez Steve Bakelmans” lors de la reconstitu­ti­on du meurtre de Julie Van Espen

    Steve Bakelmans, le meurtrier présumé de Julie Van Espen, en aveux des faits, a finalement collaboré à la deuxième reconstitution des faits organisée hier en toute discrétion à Anvers. Il a posé, devant le juge d’instruction et les parties, les gestes commis le 4 mai dernier contre l’étudiante de 23 ans. “Une épreuve” pour le suspect, a commenté la défense. Une analyse contredite par les parties civiles: “Je n’ai vu aucune émotion chez Steve Bakelmans”, dément de son côté Me John Maes.
  1. “Julie vivrait toujours si vous aviez pris vos responsabilités”: la famille Van Espen veut des sanctions

    “Julie vivrait toujours si vous aviez pris vos responsabi­lités”: la famille Van Espen veut des sanctions

    Les parents de Julie Van Espen ont formellement réagi au rapport du Conseil supérieur de la Justice, publié fin décembre, sur le dossier du meurtre de l’étudiante de 23 ans à Anvers. Les proches pointent ainsi du doigt la “négligence grave” de la Justice dans l’affaire. Selon les Van Espen, la jeune Julie serait tout simplement toujours en vie si le système judiciaire avait fonctionné comme il se doit.
  2. Julie Van Espen, un an déjà: “Steve nous faisait toujours croire que ses victimes l’avaient séduit”

    Julie Van Espen, un an déjà: “Steve nous faisait toujours croire que ses victimes l’avaient séduit”

    Près d'un an après le décès choquant de Julie Van Espen, une étudiante de 23 ans tuée le long du canal alors qu’elle rejoignait des amis à vélo à Anvers, l’enquête judiciaire touche enfin à sa fin. Seul le rapport complet des experts psychiatres fait encore défaut. Le meurtrier de la jeune femme, Steve Bakelmans, attend son procès d’assises, en prison cette fois.