Attention! De faux-démarcheurs de Wikipower sévissent à Seraing

Faites attention! De faux démarcheurs de Wikipower sévissent en ce moment à Seraing. La société d’achats groupés ne fait jamais de porte-à-porte pour réaliser ses communications.

  1. Manifestation à Charleroi: “Je n’aurais jamais cru qu’on puisse en arriver là”
    Reportage

    Manifesta­ti­on à Charleroi: “Je n’aurais jamais cru qu’on puisse en arriver là”

    Les négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement fédéral battent leur plein en Belgique. Le parti chrétien démocrate flamand (CD&V) ainsi que les libéraux, les socialistes et les écologistes du nord et du sud du pays entament la dernière ligne droite avant la conclusion d’un accord. Les syndicats carolos n’ont pas attendu pour directement mettre la pression sur les futurs dirigeants de la nation. Ils ont manifesté ce matin sur la place Buisset à la Ville-Basse et devant le Palais des Beaux-Arts à la Ville-Haute, à proximité de la maison communale conduite par le formateur de la probable coalition Vivaldi, Paul Magnette (PS).
  2. Marc Van Ranst au tribunal, accusé de détruire l'économie: “Cette affaire est particulièrement ridicule”

    Marc Van Ranst au tribunal, accusé de détruire l'économie: “Cette affaire est particuliè­re­ment ridicule”

    Marc Van Ranst a dû comparaître ce lundi matin devant un tribunal civil à Malines après une plainte de l’entrepreneur flamand Rudi De Kerpel, qui accuse le virologue de porter préjudice à l’économie avec ses déclarations qu’il juge “irréfléchies.” L’affaire a néanmoins été reportée lors de la séance d’ouverture et sera examinée sur le fond le 3 novembre prochain. Selon Marc Van Ranst, cette action en justice n’a qu’un seul objectif: lui faire perdre son temps.
  3. Jean-Charles Luperto condamné pour outrages publics aux moeurs
    Mise à jour

    Jean-Char­les Luperto condamné pour outrages publics aux moeurs

    Le député-bourgmestre de Sambreville Jean-Charles Luperto a été condamné mardi par la cour d’appel de Liège à une peine de six mois de prison avec sursis de deux ans et à une amende de 600 euros avec sursis pour avoir commis des faits d’outrage public aux mœurs. Il était poursuivi pour s’être masturbé à quatre reprises, devant un enfant de 9 ans, deux hommes et une dame, dans les toilettes d’une station-service de l’autoroute de Spy.