Olivier Maingain, président de DéFI.
Plein écran
Olivier Maingain, président de DéFI. © BELGA

Aucun président de parti francophone, mis à part Olivier Maingain, n’a félicité Charles Michel

Fait remarquable, aucun président de parti francophone n’avait adressé de félicitations publiques à Charles Michel mardi soir après sa désignation à la tête du Conseil européen. Le président de DéFI Olivier Maingain s’est singularisé mercredi peu après 10 heures en souhaitant le succès à M. Michel “pour renforcer l’ambition démocratique de l’UE et la protection des citoyens européens”.

  1. Et à la fin, c’est Charles Michel qui gagne: comment notre futur ex-Premier a décroché l’Europe

    Et à la fin, c’est Charles Michel qui gagne: comment notre futur ex-Pre­mier a décroché l’Europe

    En décembre, Charles Michel reprendra les rênes d’un poste autrefois occupé par un autre Belge, Herman Van Rompuy. Une opportunité qui n’est pas tombée du ciel: depuis des années, Charles Michel peaufinait son statut de candidat idéal, incarnation du consensus et ce malgré la débandade belge. Profitant de négociations européennes dans l’impasse, il a soudain obtenu un poste auquel on ne l’attendait pas: la prestigieuse présidence du Conseil de l’Europe.
  2. Procès Mawda: une ONG cite l'État belge en justice

    Procès Mawda: une ONG cite l'État belge en justice

    L'ONG Défense des enfants international (DEI) a décidé lundi, au premier jour du procès des trois hommes poursuivis devant le tribunal correctionnel de Mons dans le cadre de l'affaire Mawda, de citer l'État belge en justice. L'organisation déplore l'absence de l’État belge sur le banc des prévenus, estimant que celui-ci porte une "responsabilité écrasante" dans la mort de la petite fille en raison d'une politique migratoire "indécente".
  3. La police pourra-t-elle sonner aux portes à Noël? “Le domicile est inviolable”, mais...

    La police pour­ra-t-el­le sonner aux portes à Noël? “Le domicile est inviolable”, mais...

    L'inviolabilité du domicile est inscrite dans la Constitution et la crise sanitaire ne peut justifier d'éventuels abus, rappellent mardi la Ligue des Droits humains (LDH) et le Centre d'action laïque (CAL) alors que la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden, a récemment averti que la police pourrait sonner aux portes durant les fêtes de fin d'année "si nécessaire, en cas de nuisances sonores par exemple".
  1. Procès Mawda: “Ça cafouille dans la thèse que le policier entend défendre”
    Play

    Procès Mawda: “Ça cafouille dans la thèse que le policier entend défendre”

    24 novembre
  2. Le nouveau projet d’Axel Witsel: acquérir le château de Harzé, estimé à 3,5 millions d’euros
    Play

    Le nouveau projet d’Axel Witsel: acquérir le château de Harzé, estimé à 3,5 millions d’euros

    24 novembre