Plein écran
© epa

Aucune preuve d'espionnage par Huawei en Belgique

Le centre belge pour la cybersécurité (CCB) ne va pas émettre d'avis négatif au sujet de l'entreprise technologique chinoise Huawei, accusée d'espionnage par les USA entre autres. Après des mois d'enquête, le CCB n'a pas trouvé de preuve concrète établissant une quelconque menace, rapporte De Standaard.

En Belgique, Huawei collabore avec Proximus, Orange et Telenet/Base. Depuis le mois de décembre, le CCB, qui dépend de la chancellerie du Premier ministre, a cherché des éléments étayant une suspicion d'espionage. Toutefois, "à ce jour, nous n'avons pas de preuve suffisante pour établir qu'une menace émane d'Huawei", assure Katrien Eggers, porte-parole du CCB. "Un rapport final sur la question ne va pas être produit car nous continuons à suivre la situation", ajoute celle-ci.

Le Premier ministre Charles Michel (MR) avait auparavant déclaré, dans une réponse à une question parlementaire au sujet de la position belge vis-à-vis d'Huawei, qu'il attendait une analyse du CCB. Un tel rapport final ne sera donc pas produit, c'est donc au Premier ministre sur base de l'évaluation du CCB de prendre position au sujet du géant chinois. Le porte-parole du Premier ministre n'a pas réagi à la question adressée par le quotidien flamand à ce sujet.

  1. Elle n’a pas remis son enfant à l’école: “Pas à cause du coronavirus”
    Interview

    Elle n’a pas remis son enfant à l’école: “Pas à cause du coronavi­rus”

    Ce lundi 25 mai, plusieurs élèves de première et deuxième primaire ainsi que de deuxième secondaire sont retournés sur les bancs de l’école. Ceux en difficulté dans les autres années également. Les experts l’affirment: c’est une bonne chose pour eux. Pourtant, cette rentrée n’est pas vraiment obligatoire. Des parents ont choisi de ne pas renvoyer leurs enfants dans leurs établissements scolaires.
  2. Brussels Airlines redémarre le 15 juin: 59 destinations dans 33 pays progressivement rétablies

    Brussels Airlines redémarre le 15 juin: 59 destinati­ons dans 33 pays progressi­ve­ment rétablies

    Brussels Airlines, qui reprendra une partie de ses vols commerciaux à partir du 15 juin prochain, proposera un programme adapté et réduit pour cet été, annonce la compagnie lundi. Entre le 15 juin et le 31 août, elle ajoutera ainsi progressivement des destinations à son réseau pour en atteindre 59 dans 33 pays en Europe, en Afrique et aux États-Unis d'ici le mois d'août. Ce qui correspondra à environ 30% du programme d'été initialement prévu en Europe et 40% de celui pour les liaisons intercontinentales.