Photo prétexte
Plein écran
Photo prétexte © Photo News

Avoir un masque avec soi devient obligatoire dans le Hainaut, une première en Wallonie

Avoir un masque sur soi, à disposition en cas de nécessité, deviendra obligatoire dans toute la province du Hainaut à partir de mercredi midi, a expliqué à Belga le gouverneur Tommy Leclercq, confirmant une information des journaux du groupe Sudpresse. La vente et la consommation d'alcool seront également interdites sur les aires autoroutières entre 22h00 et 6h00 du matin. Ces deux mesures entreront en vigueur mercredi à midi. Par ailleurs, la chasse sera menée aux services qui ont pour objet de livrer de l'alcool à domicile au-delà de 22h00.

  1. Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers
    Montelco

    Télévision, internet, téléphone mobile et ligne fixe pour 48 euros par mois : voici les forfaits télécom les moins chers

    64 % des Belges ont un forfait télécom. La plupart choisissent un forfait avec l’internet fixe, la téléphonie fixe, la télévision et les services mobiles. C’est ce qui ressort des chiffres les plus récents de l’IBPT, le chien de garde fédéral des télécoms. Quel est le « pack quadruple play » le moins cher ? Et quelle offre est la meilleure si vous n’avez pas besoin de la télévision ou d’une ligne fixe ? MonTelco.be a mené l’enquête.
  2. Plus de la moitié des Belges ont encore une ligne fixe : voici combien vous pouvez économiser en vous en débarrassant
    Montelco

    Plus de la moitié des Belges ont encore une ligne fixe : voici combien vous pouvez économiser en vous en débarras­sant

    En moyenne, un ménage belge avec un forfait 4 en 1 paie 106 euros par mois pour son abonnement internet, télévision, ligne fixe et mobile. Les familles avec un forfait 3 en 1 (sans abonnement mobile) paient 68 euros, selon les chiffres de Statbel. En comparant, chaque famille peut faire de belles économies. Surtout si vous supprimez votre ligne fixe. MonTelco.be a fait le calcul.
  1. Marc Van Ranst attaque son collègue francophone: “Minimiser les chiffres bruxellois est une stratégie dangereuse”

    Marc Van Ranst attaque son collègue francopho­ne: “Minimiser les chiffres bruxellois est une stratégie dangereuse”

    Le virologue Marc Van Ranst a contre-attaqué sur Twitter dans une série de tweets adressés à son collègue bruxellois Jean-Luc Gala. Ce dernier avait souhaité “relativiser” les statistiques du coronavirus à Bruxelles et qualifié les mesures actuelles de “trop strictes” en critiquant également “la manière menaçante” de travailler de certains experts, ciblant clairement Marc Van Ranst. Ce dernier n’a une nouvelle fois pas manqué de l’invectiver via le réseau social.