Le président de la N-VA, Bart De Wever.
Plein écran
Le président de la N-VA, Bart De Wever. © Photo News

Bart De Wever plaide pour une réunification de la Flandre et des Pays-Bas

Bonne fête. En ce mercredi 21 juillet, le président de la N-VA, Bart De Wever, a plaidé pour une réunification de la Flandre et des Pays-Bas dans l'émission Trends Talk sur Kanaal Z. “Je mourrais plus heureux en tant que Néerlandais du Sud qu’en tant que Belge”, a-t-il notamment déclaré.

  1. Les Engagés pointent les “mensonges” du gouvernement wallon sur le budget: “Où est l'argent?”

    Les Engagés pointent les “mensonges” du gouverne­ment wallon sur le budget: “Où est l'argent?”

    Il sera quasi exclusivement question de budget, cette semaine, en commission du parlement wallon, deux mois après que le gouvernement régional eut présenté son exercice 2023, marqué notamment par un solde brut à financer de 3,141 milliards d’euros et par la mobilisation de 703 millions de réserves des organismes régionaux (UAP), auxquels s’ajoutent 400 millions d’économies structurelles, dont 250 millions en 2023.
  2. Surfer en Belgique : quelle est la vitesse de notre internet ? Et où nous situons-nous par rapport à nos pays voisins ?
    Montelco

    Surfer en Belgique : quelle est la vitesse de notre internet ? Et où nous situons-nous par rapport à nos pays voisins ?

    Sauf en cas de problème, la vitesse de l’internet est assez rapide en Belgique. C’est en tout cas le sentiment général. Mais est-ce vraiment le cas ? Avons-nous vraiment de bonnes vitesses internet en Belgique ? Où nous situons-nous par rapport à nos pays voisins ? Et où trouver l’abonnement internet avec la vitesse de téléchargement la plus élevée ? MonTelco.be a mené l’enquête.
  3. La N-VA veut négocier une nouvelle réforme de l’État avec le PS après 2024, Georges-Louis Bouchez réagit

    La N-VA veut négocier une nouvelle réforme de l’État avec le PS après 2024, Georges-Louis Bouchez réagit

    Le président de la N-VA Bart De Wever souhaite négocier une réforme de l'État avec les socialistes francophones après les élections de 2024, afin de parvenir à un "accord de séparation ordonnée". Il l'a répété samedi matin dans l'émission 'De Ochtend' sur Radio 1 (VRT). Le parti nationaliste ne veut certainement pas coopérer avec le Vlaams Belang, même si les sondages montrent que les deux partis auront une majorité confortable lors de ce scrutin, a-t-il encore insisté.