La communauté LGBTQI+ a maintenant un passage clouté en son honneur à Charleroi
Plein écran
La communauté LGBTQI+ a maintenant un passage clouté en son honneur à Charleroi © M.H.

“Beaucoup de personnes LGBTQI+ quittent Charleroi pour Liège ou Bruxelles”

EnquêteLe lundi 17 mai était placé sous le signe de la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie. La Ville de Charleroi a profité de l’occasion pour lancer diverses initiatives afin d’améliorer la sécurité et la visibilité de la communauté Lesbienne-Gay-Bisexuel-Transgenre-Queer-Intersexe et toutes les autres identités de genre ou orientations sexuelles (LGBTQI+). Mais quelle est la situation au Pays Noir? Tour d’horizon.

  1. Des statistiques interpellantes: deux Belges sur trois victimes de violences sexuelles au cours de leur vie

    Des statisti­ques interpel­lan­tes: deux Belges sur trois victimes de violences sexuelles au cours de leur vie

    Près de deux tiers de la population belge entre 16 et 100 ans ont été victimes de violences sexuelles au cours de leur vie, selon une étude menée par des experts de l’Université de Gand (UGent), de l’Université de Liège (ULiège) et de l’Institut national de criminalistique et de criminologie (INCC) et présentée mardi. Plus de 5.000 personnes ont été sondées dans le cadre de cette enquête. Personne ne semble épargnée, la violence sexuelle touchant des individus de tout sexe, orientation sexuelle, origine ethnique? et même les séniors.