Plein écran
© BELGA

Bennett récidive au BinckBank Tour, deuxième victoire d'étape d’affilée pour l’Irlandais

Mise à jourAu lendemain de sa victoire dans la 1e étape lundi à Hulst, l’Irlandais Sam Bennett (Bora-hansgrohe) a également remporté la 2e étape du BinckBank Tour (WorldTour) disputée sur 169,1 km entre Blankenberge et Ardooie mardi. Le champion d’Irlande, qui conforte son maillot vert de leader, s’est imposé au sprint devant Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) et le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma).

Six coureurs ont pris la poudre d’escampette avec côté belge Thomas Sprengers (Sport Vlaanderen-Baloise) et Baptiste Planckaert (Wallonie-Bruxelles), le Français Damien Gaudin (Direct-Energie), le Tchèque Josef Cerny (CCC), l’Australien Robert Stannard (Mitchelton-Scott) et le Néerlandais Jesper Asselman (Roompot-Charles).

L’écart a tourné aura approché des 3 minutes à 100km de l’arrivée. Dans l’intervalle, Maarten Wynants (Jumbo-Visma) a été contraint à l’abandon suite à une chute et souffrait de l’épaule.

Hommage à Bjorg Lambrecht

L’écart était retombé à la minute à 30km du but. Le peloton est revenu sur l’échappée du jour à 4,9 km de l’arrivée et le peloton s’est présenté à l’arrivée. Bennett s’est de nouveau montré le plus rapide, confortant sa 1e place au classement général.

Mercredi, la 3e étape se déroule à Aalter sur 166,9 km. Un hommage sera rendu à Bjorg Lambrecht, décédé la semaine dernière au Tour de Pologne.

La 15e édition de ce BinckBank Tour s’achève dimanche à Grammont.

  1. Un cas d'euthanasie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Un cas d'euthana­sie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Les trois médecins accusés d'avoir empoisonné une femme de 38 ans qui avait sollicité l'euthanasie en 2010 n'ont pas respecté les conditions et la procédure de la loi sur l'euthanasie, a fait savoir le représentant du ministère public dans son acte d'accusation. Le médecin qui a effectué l'euthanasie n'a pas agi dans les règles et les deux autres n'étaient pas indépendants à l'égard de la patiente, a-t-il expliqué vendredi devant la cour d'assises de Flandre orientale.
  2. Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000
    Mise à jour

    Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000

    Le salaire de Stéphane Moreau, ex-administrateur délégué de Nethys, filiale de l’intercommunale Enodia, est garanti pour 250.000 euros, tandis que sa défense en justice l’est à hauteur d’un million d’euros, selon les termes d’un contrat d’assurance dont il bénéficie, rapporte vendredi la RTBF. Celui-ci couvre “les administrateurs et dirigeants passés, actuels et futurs d’Enodia” et a été souscrit le 18 juillet 2017.