Plein écran
© Photo News

Bonne nouvelle, aucune action syndicale chez Skeyes durant les vacances

Les négociations entre direction et syndicats de Skeyes, la société chargée du contrôle de l'espace aérien belge, se poursuivront le 8 juillet, a-t-on appris lundi après une nouvelle réunion de discussions entre les deux parties. Aucune action ne devrait avoir lieu pendant les grandes vacances.

Un conflit social perturbe depuis plusieurs mois l'entreprise et a mené à plusieurs grèves des aiguilleurs du ciel et fermetures temporaires de l'espace aérien.
En prélude à la nouvelle session de négociations de ce lundi, le syndicat chrétien ACV-Transcom avait accru la pression sur la direction de l'entreprise samedi, affirmant ne pas exclure de nouvelles actions durant la période estivale. 

"Nous ne prévoyons pas d'actions", rassure lundi Kurt Callaerts. "Tant qu'il n'y a pas de provocation venant de la direction, nous continuons à discuter. Mais si elle nous provoque, nous réagirons directement et fortement", prévient-il, rappelant son point de vue exprimé durant le week-end.

Les tensions persistent 

L'ACV-Transcom reste, tout comme le SLFP (libéral), opposé aux accords sociaux que la direction a signés au mois de mai avec le seul syndicat socialiste, la CGSP. Tous deux critiquent l'absence de solutions structurelles aux problèmes de charge de travail et de sous-effectif chez Skeyes. 

Les accords conclus avec le syndicat socialiste font l'objet de pourparlers depuis des semaines. La direction de Skeyes affirme ne vouloir discuter que de leur mise en œuvre, alors que l'ACV-CSC et le VSOA-SLFP réclament une renégociation.
Les différentes parties se retrouveront donc le 8 juillet pour poursuivre les discussions.