Plein écran
La bourgmestre de Verviers (PS) et présidente d’Enodia (ex-Publifin) Muriel Targnion. © belga

Bourgmestre et présidente de Publifin, Muriel Targnion devient “conseillère” chez Luminus

La bourgmestre socialiste de Verviers et présidente de l’intercommunale Enodia (ex-Publifin) Muriel Targnion officie aussi désormais comme conseillère pour l’énergéticien Luminus, rapporte Le Soir. Un mandat qui, selon des informations non confirmées, serait rémunéré à hauteur de 30.000 euros annuels.

Le fournisseur d’énergie Luminus est détenu en majorité par le français EDF. Néanmoins, Enodia est actionnaire de Luminus et dispose donc de deux représentants au conseil d’administration, lesquels sont rémunérés.  André Gilles et Dominique Drion occupaient ces places avant d’être remplacés par Melchior Wathelet (fils) et Pol Heyse. Georges Pire officiait quant à lui comme conseiller pour Luminus. Un poste jugé “obscur” supprimé après la tempête Publifin mais qui vient de renaître de ses cendres. Et c'est Muriel Targnion, la présidente d’Enodia qui ne dispose d’aucune expérience dans le secteur, qui a été mandatée pour occuper cette fonction. Si l’information n’a pas été officiellement confirmée, des sources indiquent au Soir que la bourgmestre de Verviers touchera environ 30.000 euros par an, soit le même montant que percevait son prédécesseur.

Un poste pas concerné par les règles de bonne gouvernance wallonnes

En Wallonie, les nouveaux décrets de bonne gouvernance adoptés après les affaires stipulent qu’il est désormais interdit de rémunérer de tels conseillers. Mais puisque Luminus est majoritairement française, la société échappe à la tutelle de la Région wallonne.

Plein écran
Luminus est une filiale du groupe français EDF. Mais les pouvoirs publics belges détiennent encore une part via le holding Publilec, une société dont Enodia (ex-Publifin) est l'actionnaire principal. © Photo News