Archives
Plein écran
Archives © photo_news

Bruxelles interdit la prostitution pour contenir l'épidémie

CoronavirusLa prostitution de rue et celle dans des établissements dédiés à cette activité ont été interdites sur l'ensemble du territoire de la Ville de Bruxelles par une ordonnance du bourgmestre prise lundi, selon une information publiée en fin de journée sur la page Facebook du comité de riverains Alhambra, un quartier particulièrement touché par la prostitution. Elle est confirmée par le cabinet du bourgmestre Philippe Close. 

  1. De longues files se forment devant les magasins: “Nous n’avons pas connu ça pendant la première vague”
    mise à jour

    De longues files se forment devant les magasins: “Nous n’avons pas connu ça pendant la première vague”

    À partir du lundi 2 novembre, la Belgique va à nouveau entrer dans une phase de confinement afin d’endiguer la progression du coronavirus. Les magasins non essentiels vont donc devoir refermer leurs portes. Et malgré l’appel du Premier ministre Alexander De Croo à ne pas se précipiter dans les magasins pour faire des stocks, de nombreuses files se sont formées devant certaines enseignes samedi matin.
  2. Les professions de contact doivent cesser leurs activités: “Un massacre pour notre secteur”

    Les professi­ons de contact doivent cesser leurs activités: “Un massacre pour notre secteur”

    Les professions de contact doivent cesser leurs activités pendant au moins un mois, a annoncé le Comité de concertation vendredi. "Cela va créer un massacre économique dans notre secteur", craint Mario Blokken, président de la Fédération belge Beauty (FBB). “Des mesures de soutien seront nécessaires, sinon de nombreux indépendants devront fermer leurs portes", a-t-il insisté.
  3. “Une catastrophe”: les magasins craignent une perte de 4 milliards d'euros

    “Une catastrop­he”: les magasins craignent une perte de 4 milliards d'euros

    La fermeture des magasins non essentiels entraîne une perte de plus de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires par jour, selon Comeos. Six semaines de fermeture représenteront un manque à gagner de 4 milliards d'euros, prévient vendredi l'organisation sectorielle du commerce et des services. "Une catastrophe", selon son CEO Dominique Michel. Il demande un vaste programme de soutien, des milliers d'emplois étant menacés.
  1. Dries Mertens souhaite un bon anniversaire à Maradona : “Désolé d’avoir marqué plus de buts que toi à Naples”
    Play

    Dries Mertens souhaite un bon anniversai­re à Maradona : “Désolé d’avoir marqué plus de buts que toi à Naples”

    31 octobre
  2. Un véhicule heurte des piétons et tue deux personnes
    Play

    Un véhicule heurte des piétons et tue deux personnes en Ukraine

    31 octobre