Plein écran
Voiture en charge, au Salon de l'Auto de Bruxelles © BELGA

Bruxelles n'est pas prête pour les voitures électriques

À Bruxelles, 88% des voiries ne peuvent être équipées de bornes de recharge rapide pour voitures électriques. Le réseau n’est pas encore prêt, écrivent vendredi De Tijd et L’Echo.

Plusieurs particuliers et entreprises qui demandent un point de recharge pour une voiture électrique s’entendent dire par le gestionnaire du réseau Sibelga que le réseau de distribution de leur rue n’est pas adapté pour alimenter ce type de borne.

En effet, il s’avère que 88% des rues de la capitale sont encore équipées de lignes 230 volts, au lieu des 400 volts mieux adaptés à des appareils de forte puissance comme les véhicules électriques. Certains modèles ne peuvent même pas être chargés sur le réseau monophasé 230 volts. Leur batterie refuse de fonctionner.

Sibelga relativise le problème et considère que le réseau bruxellois n’est en soi “pas un obstacle à la percée des voitures électriques. Pour la plupart des particuliers qui rechargent leur voiture pendant la nuit, les lignes 230 volts suffisent amplement. Les particuliers et entreprises ayant besoin de plus de puissance peuvent installer un transformateur”.

  1. Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Le parquet d’Anvers mène une enquête après le décès suspect d'une femme de 41 ans à Puurs-Sint-Amands fin 2019. La quadragénaire a succombé après avoir bu une simple gorgée d'un verre de vin “RED Merlot Cabernet Sauvignon 2016" de la marque Black&Bianco. La bouteille aurait été manipulée et une dose mortelle de MDMA (amphétamines) aurait été ajoutée dans le liquide. Le parquet avertit tout détenteur d’une bouteille similaire d'un risque potentiel et indique qu’il convient de prévenir la police si le bouchon d'une de ces bouteilles semble avoir été manipulé.
  2. Affaire des visas humanitaires: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Affaire des visas humanitai­res: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Le parquet a décidé mercredi d'interjeter appel contre la décision de la chambre du conseil d'Anvers, mardi, de libérer sous conditions Melikan Kucam. L'ex-conseiller communal N-VA à Malines, soupçonné d'avoir monté une fraude dans l'attribution de visas humanitaires, doit donc continuer à porter un bracelet électronique. L'affaire sera traitée dans les 15 jours par la chambre des mises en accusation.