Elke Van Den Brandt, ministre bruxelloise de la Mobilité (Groen).
Plein écran
Elke Van Den Brandt, ministre bruxelloise de la Mobilité (Groen). © Photo News

Bruxelles présente sa proposition de péage intelligent, les critiques fusent

mise à jourLe gouvernement bruxellois s’est mis d’accord jeudi sur une proposition de modèle de taxation automobile à soumettre à une large concertation y compris avec la Flandre, la Wallonie et le Fédéral. De nombreuses personnalités de l’opposition ou issues des Régions voisines ont vivement réagi au plan SmartMove qui prévoit, entre autres, la mise en place d’une taxe kilométrique intelligente en 2022.

  1. Taxe kilométrique: “La motion wallonne demande juste une concertation avec Bruxelles”

    Taxe kilométri­que: “La motion wallonne demande juste une concertati­on avec Bruxelles”

    Mercredi soir, le parlement wallon a voté à l'unanimité une motion sur la taxe kilométrique bruxelloise demandant au gouvernement régional qu'il "sollicite une concertation" avec son homologue bruxellois et "si besoin inscrive la problématique à l'ordre du jour du prochain Comité de concertation." Il ne s'agit donc pas de s'opposer à la taxe kilométrique en tant que telle mais bien de demander une concertation, a réagi jeudi le cabinet de la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt.
  2. Des bazookas anti-drones déployés lors de la venue de Joe Biden à Bruxelles

    Des bazookas an­ti-dro­nes déployés lors de la venue de Joe Biden à Bruxelles

    La venue du président américain Joe Biden à Bruxelles a été particulièrement prise au sérieux par les forces de l’ordre. Pendant le sommet de l’OTAN, afin d’empêcher les drones civils de voler au-dessus ou à proximité immédiate du site, des bazookas anti-drones ont été déployés. Les forces de l’ordre ont reçu le soutien de la Garde républicaine de la gendarmerie française pour l’utilisation de ces “SkyWall”, explique Ilse Van de keere, porte-parole de la police locale de Bruxelles.
  3. Plusieurs organisations patronales rejettent le péage urbain à Bruxelles

    Plusieurs organisati­ons patronales rejettent le péage urbain à Bruxelles

    Trois organisations patronales bruxelloise, flamande et wallonne, le Beci, le Voka et l'Uwe, se sont opposées jeudi à un péage urbain à Bruxelles, après la présentation du plan SmartMove du gouvernement bruxellois qui prévoit, entre autres, la mise en place d'une taxe kilométrique intelligente en 2022. L'Union des classes moyennes et l'industrie technologique le décrient également. "Un péage urbain ne constitue pas une mesure de mobilité durable. Il risque en effet de déplacer les problèmes de trafic vers la périphérie de Bruxelles", déclare Olivier Willocx, de Beci.