Plein écran
Le message inquiétant inscrit sur le mur virtuel du Parlement européen à Bruxelles. © Twitter Emmanuel Foulon

“Bruxelles sera attaquée demain”: une enquête en cours après une menace d’attentat

“Bruselas will be attacked tomorrow at 6:00 pm in Grand Place by a guy with a neon shirt”: voilà le message inquiétant inscrit sur le mur virtuel du Parlement européen à Bruxelles mardi soir, et partagé via Twitter mercredi par Emmanuel Foulon, assistant parlementaire au Parlement européen. L’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (OCAM) enquête actuellement sur cette menace d’attentat, selon le parquet de Bruxelles.

Le message, laissé sur le mur virtuel du Parlement européen mardi soir vers 17h30, évoque une attaque terroriste ce mercredi à 18h00 sur la Grand Place de Bruxelles. Le message a vraisemblablement été écrit par un visiteur du bâtiment.

Il existe encore beaucoup d’incertitudes concernant la crédibilité de cette menace, mais l’OCAM mène l’enquête.

De son côté, le parquet de Bruxelles a fait saisir les images des caméras de surveillance situées dans et à proximité du Parlement européen pour tenter d’identifier l’auteur du message.

  1. Les “veuves de l’EI” Tatiana Wielandt et Bouchra Abouallal seraient en Turquie
    Mise à jour

    Les “veuves de l’EI” Tatiana Wielandt et Bouchra Abouallal seraient en Turquie

    Les combattantes belges en Syrie Tatiana Wielandt, 27 ans, et Bouchra Abouallal, 26 ans, ainsi que leurs enfants ne se trouveraient plus en Syrie mais en Turquie, a-t-on appris mercredi au tribunal de première instance néerlandophone de Bruxelles. Leur avocat, Me Walter Damen, avait introduit une action en référé devant ce tribunal exigeant que la Belgique rapatrie ses ressortissants, femmes et enfants, ou tente au moins de le faire, mais cette procédure est maintenant abandonnée.