Budget: le gouvernement Michel prépare le terrain

Le gouvernement Michel va procéder à une analyse du rapport du comité de monitoring et des prévisions du Bureau du plan sur la situation budgétaire. 

Plein écran
Sophie Wilmes, Didier Reynders, Charles Michel, Willy Borsus © Photo News

"Il s'agira d'un travail technique préparatoire pour les exercices budgétaires 19-20, à charge pour le futur gouvernement de plein exercice de réaliser les grands arbitrages", a indiqué à l'agence BELGA la ministre du Budget Sophie Wilmès, à l'issue du Conseil. 

“La dégradation de la situation demande des réformes”

"La situation appelle, de manière forte, la formation rapide d'un gouvernement de plein exercice. La dégradation de la situation demande des réformes", a répété vendredi Mme Wilmès, rappelant que le gouvernement minoritaire avait déjà pris des mesures de prudence budgétaire dans le cadre de la gestion des affaires courantes. 

La ministre se dit à disposition du parlement pour donner des éclaircissements sur la situation actuelle, une réunion de la commission des Finances de la Chambre étant prévue le 17 septembre pour fixer l'agenda des travaux. 

Plein écran
© BELGA
  1. Images insoutenables de singes et de chiens dans un laboratoire, deux sociétés belges concernées

    Images insoutena­bles de singes et de chiens dans un laboratoi­re, deux sociétés belges concernées

    L'entreprise de biotechnologie gantoise Argenx a ouvert une enquête après une vidéo montrant notamment des singes et des chiens maltraités dans un laboratoire allemand qui effectue des tests sur des animaux. "Ces images sont effrayantes", a déclaré mercredi un porte-parole. Si la véracité des images venait à être attestée, le contrat avec ce laboratoire pourrait être rompu.
  2. Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Quatre Belges sur dix ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone

    Jusqu'à 43% des Belges ne sécurisent pas l'accès à leur smartphone avec un code ou une empreinte digitale. Et lorsque des mots de passe sont utilisés, 38% disent utiliser systématiquement les mêmes, selon des chiffres publiés jeudi par SpotIT, une société belge experte pour la sécurité des réseaux. Si trois quarts des sondés (76%) sécurisent leur maison contre le cambriolage, ils sont à peine 35% à se protéger en ligne, illustre l'étude.