Lieven Annemans (économiste de la santé à UGent) et Marc Van Ranst (ex-membre du Celeval)
Plein écran
Lieven Annemans (économiste de la santé à UGent) et Marc Van Ranst (ex-membre du Celeval) © DR.

Ça chauffe au sein du Celeval, Marc Van Ranst tire à boulets rouges sur Lieven Annemans

Il y a du remous au Celeval, le Comité d'évaluation fédéral corona. Les experts qui prêchent la prudence sont diamétralement opposés aux membres qui cherchent à assouplir les mesures. L'économiste de la santé Lieven Annemans (UGent) est particulièrement critiqué, écrit De Morgen.

  1. Une première réunion “Maîtrise d’Usage” avec les citoyens s’est tenue à Charleroi

    Une première réunion “Maîtrise d’Usage” avec les citoyens s’est tenue à Charleroi

    La Maîtrise d’Usage (MUS) fait partie des dispositifs de participation de la Ville de Charleroi. Lancée à la fin de l’année 2019 à Charleroi, elle est née de la volonté des autorités communales de répondre aux souhaits des habitants, citoyens, usagers de se situer au cœur du processus d’élaboration des projets de rénovations des espaces publics aux côtés des acteurs traditionnels: le Maître d’Ouvrage (MOA), qui commande l’ouvrage, et le Maître d’Oeuvre (MOE), qui met en œuvre la commande.
  2. “Attrape les macaques”: la police gantoise ouvre une enquête après une intervention polémique

    “Attrape les macaques”: la police gantoise ouvre une enquête après une interventi­on polémique

    La police locale de Gand a ouvert une enquête afin de déterminer si l'un de ses agents a ordonné samedi à son chien d'"attraper les macaques" lors d'une intervention sur la voie publique. Un homme, mordu par le chien, a filmé l'intervention en question avant d'être lui-même interpellé et a publié les images sur les réseaux sociaux. "Nous condamnons fermement ces propos mais nous allons vérifier s'ils ont été prononcés par la police ou par un passant", déclare la police.
  1. Les hôpitaux au bord de l'effondrement : “Nous craignons de devoir choisir qui nous allons sauver”

    Les hôpitaux au bord de l'effondre­ment : “Nous craignons de devoir choisir qui nous allons sauver”

    “Nos hôpitaux sont au bord de l’effondrement, au bord de la catastrophe. À Bruxelles et en Wallonie, nous sommes même proches d’un tsunami.” Les mots du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (sp.a) ne sont guère rassurants. Et pour cause: au total, 2.485 patients Covid-19 sont actuellement hospitalisés en Belgique dont 412 en soins intensifs, selon les dernier chiffres de Sciensano. Entre le 12 et le 18 octobre, les hospitalisations ont doublé par rapport à la semaine dernière, avec une moyenne de 251,9 admissions quotidiennes (+100%). Interrogé par HLN, Antoine Gruselin, porte-parole du CHR de Liège, une ville où le virus circule particulièrement vite, confirme: “Notre plus grande crainte est de nous retrouver dans une situation où nous devrons choisir parmi nos patients ceux que nous allons sauver et ceux que nous ne sauverons pas.”