Plein écran
Gare aux arnaques aux faux messages envoyés par Proximus. © Photo News

Ce message soi-disant envoyé par Proximus est une arnaque

Mise à jourLe parquet de Bruxelles a ouvert une enquête sur une forme de phishing (hameçonnage) selon laquelle des personnes reçoivent un SMS censé provenir de l’entreprise de télécommunications Proximus, a-t-il annoncé mardi. 

Le journal La Capitale a fait état, samedi, d’une dizaine de plaintes déposées auprès de la zone de police Marlow (Uccle/Watermael-Boitsfort/Auderghem) pour tentative de phishing. Les plaignants ont dit avoir reçu des SMS suspects provenant en apparence de Proximus.

Ces messages, envoyés du numéro 8850, annoncent au destinataire qu’il a erronément payé deux fois une facture Proximus et que l’entreprise souhaite donc le rembourser.

Les messages contiennent un lien menant à une page web Proximus contrefaite, sur laquelle il est demandé à la victime de saisir son “Digipass” et de suivre les étapes qui s’affichent et qui aboutissent à débiter son compte bancaire, non à le créditer.

L’opérateur télécom reconnait que certains de ses clients ont été victime de cette escroquerie. Dès qu’il a été informé de son existence, il a contacté les intermédiaires ou les fournisseurs de services pour stopper l’envoi des SMS frauduleux, précise-t-il. L’entreprise en a fait de même avec les hébergeurs des sites de phishing pour retirer les pages compromises.

Proximus sensibilise(ra) ses clients à travers son site internet www.proximus.be et a décidé de porter plainte.

Il y a quelques jours, le SPF Finances avait également mis en garde contre une tentative “massive” de phishing. Des SMS frauduleux qui circulent actuellement demandent aux citoyens de rembourser une prétendue dette envers le service public fédéral. Or, ce dernier ne réclame jamais de paiement par SMS.