Le réalisateur Bernard Crutzen
Plein écran
Le réalisateur Bernard Crutzen © Bernard Crutzen / Zistoires

“Ceci n’est pas un complot” suscite la controverse: “Pour être entendu, il fallait que je tape fort”

Ceci n’est pas passé inaperçu. Depuis sa publication le 6 février dernier, le documentaire “Ceci n’est pas un complot” de Bernard Crutzen comptabilise déjà plus d’un million de vues cumulées sur les plateformes Vimeo, Youtube et Odysee. L’objectif? Interpeller sur le traitement médiatique de la crise sanitaire. Cible de critiques, on lui reproche notamment une certaine prise de liberté quant à la réalité factuelle, le réalisateur revendique “un film militant”, mais regrette la “mauvaise foi des journalistes” qui s'attellent, selon lui, à esquiver leur examen d'autocritique. De son côté, l’Association des journalistes professionnels déplore une “polarisation du débat” et estime “compliqué de débattre autour d’une thèse qui n’est pas appuyée par des faits.” 

  1. La prime de 25 euros saluée par Karine Lalieux: “Une exigence forte des socialistes”

    La prime de 25 euros saluée par Karine Lalieux: “Une exigence forte des socialis­tes”

    La ministre des Pensions et de l'Intégration sociale, en charge de la Lutte contre la pauvreté et des personnes en situation de handicap, Karine Lalieux (PS), se réjouit de l'accord intervenu jeudi soir sur les aides Corona, indique-t-elle dans un communiqué. Elle souligne surtout la décision concernant l'octroi d'une prime de 25 euros. "Une exigence forte des socialistes", précise-t-elle.