Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Photo News

Ces images de la région de Charleroi qui vont faire chaud au cœur du personnel soignant

La semaine dernière, nous vous avons fait partager le soutien que les habitants de Charleroi, de Landelies et d’Anderlues avaient exprimé vis-à-vis de personnel soignant. À 20 heures précises, plusieurs habitants de ces communes avaient applaudi depuis leurs fenêtres et leurs balcons pour encourager les médecins, les ambulanciers et ambulancières, les infirmiers et infirmières... dans leur lutte face au coronavirus. Depuis lors, la démarche fait tache d’huile dans la région carolo.

Ils ou elles habitent à Farciennes, à Courcelles, à Châtelet ou encore à Gerpinnes. Ils ou elles sont policiers ou policières, chauffeurs de bus ou encore pompiers. Toutes et tous ont fait un maximum de bruit ces derniers jours à 20 heures en hommage au personnel soignant qui combat quotidiennement le coronavirus.

Farciennes

À Farciennes, on a sorti les grands moyens. Musique à plein tube, applaudissements depuis le trottoir tout en respectant les consignes de sécurité et notamment, la distance d’un mètre et demi entre chaque personne. L’ambiance était clairement au rendez-vous. De quoi donner du baume au cœur!

Courcelles (00:19)

À Courcelles, les gens étaient au bord de leurs fenêtres ou dans la rue pour applaudir et adresser de vive voix un message de soutien. Ici aussi, les consignes de sécurité ont été respectées.

Thuin (00:25)

Les pompiers de Thuin ont fait hurler leurs sirènes depuis leur caserne. C’est l’un des leurs, Sébastien Crampont, qui a filmé la scène avec en légende: “Hommage des pompiers de Thuin pour le personnel soignant et toutes les personnes qui travaillent afin que cette crise se passe le mieux possible.”

Châtelet (01:17)

“Tous les jours à huit heures, on applaudit”. C’est ce qu’on peut entendre de la part de cette Châtelettaine sur la vidéo. À cet instant, les applaudissements nourris viennent de se terminer à la rue Pré Del Coupe dans le centre-ville de Châtelet. Mais l’église locale fait toujours sonner les cloches.

Montigny-le-Tilleul (01:38)

Des bus du Transport En Commun (TEC) Charleroi se sont rendus devant l’entrée de l’hôpital André Vésale de Montigny le Tilleul pour klaxonner bruyamment. D’autres délégations du TEC Charleroi se sont postés dans le même temps sur les sites de l’hôpital Civil Marie Curie à Lodelinsart, du Grand Hôpital Notre-Dame de Charleroi et de l’Hôpital de Lobbes.

Avec à la place de l’indication du numéro de la ligne et de la destination, un message de la part de certains conducteurs: “Merci” tout simplement.

Lodelinsart (02:55)

Le 21 mars dernier, tous les véhicules de la police de Charleroi se sont déplacés jusqu’à l’hôpital Civil Marie Curie à Lodelinsart. Les gyrophares étaient de sortie et les sirènes bleues ont résonné dans la nuit pour bien témoigner de la présence policière.

Avec la vidéo, la police carolo souhaitait également adresser quelques mots aux travailleurs des soins de santé via sa page Facebook: “Courage les blouses blanches! On sait que le plus dur est à venir. Les bleus feront le job pour tenter de vous faciliter un peu les choses...”

Gerpinnes (03:32)

À Gerpinnes, les autorités communales ont voulu coordonner le mouvement via sa page Facebook: “Tambours et applaudissements, tous les soirs à 20 heures. Trois minutes d’applaudissement! Chaque jour à 20 heures, depuis votre fenêtre, votre terrasse. Nous sommes plus nombreux à exprimer notre reconnaissance vis-à-vis de ces femmes et ces hommes qui sont en première ligne pour lutter contre cette pandémie, ceux qui continuent d’assurer leur fonction pour le bien de tous et ceux qui dans l’ombre la combattent. Tant que durera la crise sanitaire, nous invitons les Gerpinnois à s’unir dans cet hommage plus que mérité.”

Et pour lancer le mouvement, la commune a tenu à faire appel au folklore local: “Pour donner à chacun le signal, nous proposons à nos tambours de jouer 'L’appel’, tous les soirs à 19h55. Ils se tairont juste avant 20 heures, pour que vous puissiez faire entendre vos applaudissements.”

Malheureusement, quelques coups de feu donnés en l’air ont été entendus le 20 mars dernier. “Nous rappelons, comme le règlement de police le stipule que les tirs d’armes de panoplies sont interdits en dehors des festivités autorisées. En cas de non-respect les armes peuvent être confisquées par la police” insiste l’administration communale.

Sur la vidéo, on peut seulement entendre les applaudissements des riverains au loin en même temps que le carillon et les cloches de l’église.

Beaumont (04:52)

Beaumont et plus précisément Strée ont été rythmés par la dernière chanson de Jean-Jacques Goldman: “Ils sauvent des vies”. La musique n’est autre que celle d’”Ils changeaient la vie”.

Tout cela a été accompagné par les sons des cloches, des casseroles, des tambours et des applaudissements.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.