Plein écran
© Child Focus

Ces six enfants et jeunes dont la trace n'a jamais été retrouvée

L'annonce de l'heureux dénouement concernant Simon Lembi, porté disparu depuis le 12 novembre 1999 et retrouvé aujourd'hui en bonne santé, redonnera peut-être espoir aux proches des six dossiers de disparition toujours non résolus. "Nous ne perdons jamais espoir", explique Nel Broothaerts de Child Focus. "Nous essayons toujours que personne ne perde de vue ces affaires".

Plein écran
© belga
Plein écran
© belga

Chez Child Focus, si l'on se réjouit de savoir que Simon Lembi est en vie, on n'oublie pas les dizaines d'autres cas toujours sans réponse. "Souvent, il s'agit de jeunes qui ont fugué. Ces dossiers sont généralement rapidement solutionnés avec une issue positive. Mais il reste encore et toujours six affaires de disparitions de longue durée de mineurs et de jeunes adultes. Et il est important de ne pas perdre l'espoir pour eux non plus", explique Nel Broothaerts.

La semaine dernière, Child Focus lançait, en collaboration avec Deliveroo à Bruxelles, l'action "Ride to find". "En février, près de cent livreurs Deliveroo parcourront la capitale avec un avis de disparition sur leur sac à dos. Nous espérons engranger de la sorte des indices sur ces six enfants et jeunes adultes disparus il y a longtemps". Les voici:

1. Gevriye Cavas

Gevriye Cavas n'avait que cinq ans lorsqu'il a disparu le 6 février 1985 à 15 heures à Molenbeek en allant voir son frère jouer au football sur un terrain non loin de chez lui. 

L'enquête a été classée en 2012. Après 27 ans de recherches vaines, le juge d'instruction a estimé que toutes les pistes possibles avaient suffisamment été explorées. 

"C'est douloureux car j'ai l'impression que la justice estime de la sorte que nous avons nous aussi tourné la page. Pourtant notre frère reste constamment dans nos pensées. Chaque fois qu'un enfant disparaît, nous pensons à Gevriye".

En 2009, la justice avait tenté de diffuser des images de l'enfant à différents âges, mais sans obtenir de nouvelle piste.

Plein écran
© Child Focus

2. Ilse Stockmans

Le 17 février 1987, quatre jours après avoir fêté ses 19 ans, Ilse Stockmans a mystérieusement disparu après avoir été vue une dernière fois à la gare de Louvain. La jeune femme souffrait d'une forme grave d'épilepsie. Mais jamais aucune trace de la jeune femme ou de ses affaires n'a été retrouvée. "Cela n'arrivera sans doute jamais, mais j'espère encore qu'on la retrouve avant ma mort", réagissait sa mère Josephine Nuyts (79 ans) dans Het Laatste Nieuws il y a deux ans.

"La dernière personne à avoir vu Ilse est une camarade de l'école. Elle était descendue du bus et a marché vers la gare de Louvain via le tunnel. Je l'ai attendue comme chaque jour à la sortie de la gare à Aarschot, mais elle n'était en fait jamais montée dans le train. D'habitude, elle m'attendait toujours dehors. Pas ce jour-là. Et les GSM n'existaient pas à l'époque. J'ai immédiatement compris que quelque chose de grave s'était passé".

Plein écran
© belga/afp

3. Nathalie Geijsbregts

Nathalie Geijsbregts avait neuf ans lorsqu'elle a disparu, le 26 février 1991 sur la chaussée de Tervuren à Leefdaal (Bertem). On sait dans ce cas ce qui s'est passé: la fillette a été emmenée par un individu à bord d'une voiture grise. Depuis, aucune trace d'elle n'a jamais été retrouvée. "J'espère que son ravisseur parlera un jour", explique son père, Eric. "Mais je suis réaliste. Je ne peux pas rester dans un coin à sangloter jusqu'à ce que l'on m'apprenne quelque chose sur elle. Je dois avancer moi aussi". 

La mère de la fillette n'a elle non plus plus beaucoup d'espoir. Même si Child Focus a diffusé en 2016 des images de ce à quoi sa fille devrait ressembler actuellement si elle est toujours en vie. "Après 25 ans, on ne peut plus vraiment nourrir d'espoir, hein. Et il y a eu tellement d'auteurs probables à cette époque: Dutroux, Fourniret, Ronald Janssens,... À chaque fois, on a espéré. Mais à chaque fois, s'ensuivit une grande déception".

Plein écran
© Child Focus

4. Liam Van den Branden

Plein écran
© belga

Liam Van den Branden n'avait lui que deux ans lorsqu'il a disparu le 3 mai 1996 à Malines. Des dizaines de volontaires avaient alors ratissé la zone pour retrouver la trace de l'enfant, sans résultat. Les opérations menées par la gendarmerie et les plongeurs des pompiers n'ont elles non plus jamais rien donné. 

En 2004, des travaux d'excavation ont été menés dans le jardin d'un pédophile identifié dans la région, Hans Vöge. Le journal intime tenu par le pédophile - déjà décédé lors des fouilles - avait mis les enquêteurs sur une piste solide. Les confidences du criminel, retrouvées dans un vieux dossier judiciaire, avaient permis de relancer l'affaire. Quelques jours après la disparition du petit Liam en 1996, le pédophile écrivait: "Je l'ai jeté au jardin aujourd'hui". Pourtant, le corps de l'enfant n'a jamais été retrouvé chez l'individu.

Plein écran
© DR

5. Marijke Francis

Marijke Francis a quant à elle disparu de la circulation le 29 juin 2011 après sa journée de travail au Aldi de Gingelom. La jeune femme se rendait à vélo à Berloz chez sa soeur mais n'est jamais arrivée à bon port. Son vélo a lui été retrouvé un peu plus tard.

L'enquête avait permis de désigner un suspect principal, aujourd'hui décédé dans un accident de moto. Il s'agissait de Didier Conard, criminel notoire que fréquentait la jeune fille lors de sa mystérieuse disparition. Didier Conard et son voisin de 21 ans, Kevin D., avaient rapidement été incriminés. Les enquêteurs estimaient que la victime avait été tuée par son petit ami lors d'une dispute et que Kevin D. l'avait ensuite aidé à dissimuler le corps. Pourtant, malgré ces fortes présomptions, les deux hommes n'ont jamais indiqué où se trouvait le corps de Marijke Francis et la police ne l'a jamais retrouvé.

Les deux suspects se sont toujours accusés l'un l'autre du crime. Didier Conard est décédé en juillet 2013 tandis que Kevin D. a été libéré fin 2013, faute de preuves.

Plein écran
© LD

6. Brian Borms

Plein écran
© DR

Brian Borms avait 24 ans lorsqu'il a quitté le domicile familial de Zele le 31 mai 2017 sans jamais redonner signe de vie. Le jeune homme devait se rendre à Anvers mais avait fait demi-tour pour aller à Lokeren. Suite à cela, il avait appelé sa mère pour lui demander de venir le chercher mais sa trace a été perdue après cet appel. 

Son GSM a émis un dernier signal à Overmere, où la police a mené plusieurs battues, sans succès. En 2018, une grue a été utilisée pour explorer méticuleusement un champ de la localité mais aucune trace du jeune homme n'y a jamais été retrouvée.

Si vous détenez la moindre information sur ces affaires de disparition, veuillez contacter Child Focus au 116 000 ou la police fédérale au 0800 30 300