Le Premier ministre, Alexander De Croo
Plein écran
Le Premier ministre, Alexander De Croo © BELGA

“Cette épidémie devient une épidémie des non-vaccinés”: Alexander De Croo a-t-il dérapé?

SondageDes mots durs mais appropriés, une erreur de communication ou un dérapage (in)contrôlé? Les interprétations liées au discours d’Alexander De Croo, qui a pointé le comportement “inacceptable” des personnes non-vaccinées, divergent. Une chose est sûre, si l’objectif était de marquer le coup et de susciter des réactions, la mission est accomplie. Quel impact ces propos peuvent-ils avoir auprès de la frange de la population visée? Des experts scientifiques regrettent la stigmatisation et redoutent un effet contre-productif.

  1. GLB: “La stigmatisation des non-vaccinés risque de les radicaliser”

    GLB: “La stigmatisa­ti­on des non-vac­cinés risque de les radicali­ser”

    Le président du MR Georges-Louis Bouchez s’est inscrit en faux lundi contre les prises de parole ce week-end du Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) et du ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS) pointant la responsabilité des non-vaccinés, et répété ses réticences à l’extension du pass sanitaire en Wallonie, à laquelle semble pourtant se résoudre le vice-président MR du gouvernement wallon Willy Borsus.