Cette société de Flémalle va produire près de 100.000 écouvillons par semaine

La société Any-Shape, basée à Flémalle et spécialisée dans la fabrication additive (en 3D), va commencer dès ce week-end à produire des écouvillons, à raison de près de 100.000 unités par semaine, a-t-elle annoncé vendredi.

  1. La crise a eu un impact positif sur le gaspillage

    La crise a eu un impact positif sur le gaspillage

    La crise sanitaire a eu un impact positif sur le gaspillage alimentaire, qui a nettement baissé, selon une enquête d'Euroconsumers, la coupole européenne des associations de consommateurs dont Test Achats fait partie, auprès de 7.000 personnes dans plusieurs pays. Ainsi, 65% des répondants n'ont presque pas jeté de nourriture pendant le confinement et ce, grâce à une meilleure planification des repas et des courses et l'augmentation générale des préparations et prises de repas à la maison, contre 72% auparavant.
  1. Le groupe PS Zanola à Anderlues dénonce l’opacité de comptes bancaires
    Exclusif

    Le groupe PS Zanola à Anderlues dénonce l’opacité de comptes bancaires

    À Anderlues, la situation politique devient inextricable. La semaine dernière, la police a dû intervenir lors du conseil communal prévu. Un citoyen voulait s’installer dans la salle dont la capacité était limitée suite aux mesures de distanciation sociale prônées pour limiter la propagation du coronavirus. Il a été arrêté. Dans la foulée, le groupe politique d’opposition Anderlues J’y Crois (AJC) et le groupe Parti Socialiste (PS) Zanola qui s’est séparé de facto de la majorité en place ont quitté les lieux. Ce qui a eu pour conséquence d’annuler la séance du jour faute de quorum atteint. Aujourd’hui, les quatre contestataires socialistes repassent à l’attaque.
  2. Le chien qui aboie, un cambrioleur, un “transgenre”: pourquoi Liselotte a-t-elle été assassinée?

    Le chien qui aboie, un cambrio­leur, un “transgenre”: pourquoi Liselotte a-t-elle été assassinée?

    Le procès du “rendez-vous mortel” s’ouvre ce mardi devant la cour d’assises de Louvain. Kim De Brabanter est accusé du meurtre de Liselotte De Coninck lors de leur premier et unique rendez-vous en novembre 2017 à Ternat, dans le Brabant flamand. La jeune femme a été retrouvée morte au domicile du camionneur de 40 ans, une ceinture nouée autour du cou. L’accusé a modifié sa version des faits à plusieurs reprises au cours de l’enquête.