Plein écran
© FGTB

Chaque gréviste d’AB Inbev risque une astreinte de 2.500 euros par jour de blocage de l’entreprise

AB InBev dénonce "l'atmosphère agressive" causée par la FGTB sur son site de Jupille, "du sabotage, des menaces et un contexte dangereux". L'entreprise "ne voit pas d'autre choix que de faire exécuter les astreintes" imposées aux personnes qui bloquent le fonctionnement de la brasserie, a-t-elle indiqué mercredi soir dans un communiqué.