Plein écran
© Photo News

Charleroi donne le feu vert pour la reprise des cours, mais à certaines conditions

Comme d’autres secteurs d’activités, le monde scolaire va reprendre, en douceur et de manière très progressive à partir de ce lundi 18 mai prochain. Les enfants de sixième primaire et les élèves de terminales en secondaire (sixièmes et septièmes années) vont pouvoir reprendre le chemin de l’école. Plusieurs communes de la région de Charleroi ont choisi de ne pas autoriser ce retour en classe. Ce n’est pas le cas de la plus grande ville wallonne.

L’ensemble des 57 implantations des écoles communales de Charleroi ouvriront leurs portes ce lundi 18 mai. C’est ce que la Ville de Charleroi nous apprend dans son dernier communiqué de presse.

“Des mesures sanitaires drastiques ont été prises par la Ville de Charleroi en lien direct avec les circulaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les équipes éducatives et les services de la Ville ont travaillé intensément pour mettre en place des normes et procédures de sécurité strictes. La sécurité des élèves et des membres du personnel est la priorité absolue et seules les écoles qui respectent toutes les clauses sanitaires établies peuvent démarrer la phase 1 de reprise partielle des cours.”

Matériel

Les autorités communales ont mis à disposition de leurs écoles:

• des masques sont prévus pour les élèves et le personnel éducatif,
• du gel hydro alcoolique est placé aux endroits clefs des bâtiments scolaires,
• les services de nettoyage sont adaptés sur base des prescrits de la Circulaire,
• du savon et des serviettes en papier sont mis à disposition dans chaque bloc sanitaire,
• des affiches de préventions ‘Tousser et éternuer’, ‘Comment mettre correctement votre masque de protection?’, ‘10 étapes pour une bonne hygiène des mains’, ‘Utilisation des toilettes’ sont placées un peu partout dans les implantations scolaires.

Organisation

La Ville de Charleroi garantit également qu’un important travail d’organisation propre à chaque implantation est fait afin de respecter les normes d’utilisation des locaux et de respect des distances physiques, de créer une logique de silos et d’éviter que des groupes distincts d’élèves se côtoient.

Voici les quelques points importants qui ont été définis:

• Tous les élèves de sixième primaire et les étudiants de secondaire doivent porter le masque durant toute la journée scolaire dans l’enceinte des bâtiments. Deux masques seront fournis pour chaque élève. L’entretien quotidien de tout masque porté (lavage à 60 degrés) est indispensable pour garantir la sécurité de tous. L’école est en droit de refuser l’accès à toute personne n’étant pas munie d’un masque.

• Pour des raisons évidentes de sécurité, chaque élève doit, au sein de l’école, respecter précisément les règles sanitaires et de sécurité.

• Plus que jamais, il est demandé aux parents de ne pas mettre leur enfant à l’école en cas de maladie ou d’état fébrile (rhume, toux,…). L’école est en droit de refuser l’accès si c’est le cas. Il en va de la sécurité de tous.

• Afin de respecter les silos et pour éviter tout croisement de groupes d’élèves distincts, les directions de chaque établissement ont établi des horaires spécifiques qui devront être scrupuleusement respectés.

• Les temps de midi se feront dans l’enceinte de l’école. Le retour à la maison pour dîner et l’achat de nourriture à l’extérieur sont proscrits. Chaque élève doit se munir de son repas (froid) avant de commencer la journée.

Pour tous les autres enfants nécessitant l’accueil et dont les parents n’ont pas d’autre solution, le système de garderie est toujours d’actualité mais il est demandé aux parents d’y inscrire l’enfant au préalable afin d’organiser de manière optimale et en toute sécurité la présence des élèves.

Concertation et contrôles

Ces mesures ont été décidées en concertation avec chaque Direction et chaque équipe éducative, les services de la santé à l’école, du Service Interne pour la Prévention et la Protection au Travail (SIPPT) et les organisations syndicales au niveau local.

“Chacune des 57 implantations visées par la phase 1 de la reprise partielle des cours a fait l’objet d’une analyse individuelle par les Conseillers en prévention du service SIPPT de la Ville de Charleroi. Le service de la santé à l’école a, quant à lui, adressé à chaque Direction des normes et procédures sanitaires strictes à respecter à partir du 18 mai” assurent les autorités communales.

Le Pouvoir Organisateur (PO) de la Ville de Charleroi a rencontré les organisations syndicales locales dans le cadre de la Commission Paritaire Locale (COPALOC) afin d’analyser tous ces éléments:

• L’ensemble des rapports d’analyse des établissements scolaires rédigés par le SIPPT

• La liste du matériel fourni à chaque établissement, aux membres du personnel et aux élèves

• L’ensemble des documents et procédures communiqués aux Directions d’écoles (FAQ, Directives du service de la santé à l’école, Affiches de sécurité,…)

• L’ensemble des documents et procédures adressés aux parents d’élèves

• La note relative au suivi pédagogique des élèves adressée par l’Inspection pédagogique aux équipes éducatives

Ce n’est que sur cette base et suite à une deuxième visite de contrôle ce vendredi dans certaines implantations qu’il a été décidé que l’ensemble des 57 implantations des écoles communales de Charleroi pourront ouvrir leurs portes le lundi 18 mai.

Nombre d’élèves

Cela permettra concrètement à 346 élèves de sixième primaire (sur un total de 897 élèves) et à 141 élèves de sixième et septième secondaire (sur un total de 180 élèves), qui se sont inscrits, de reprendre le chemin de l’école: “Même si cette reprise n’est que partielle, il est essentiel pour ces élèves des classes terminales de retrouver leur établissement scolaire, leurs enseignants et de pouvoir à nouveau bénéficier d’un soutien pédagogique et, plus largement, de contacts sociaux (en respect de la distanciation).”

Au niveau de l’accueil en garderies, ce sont 226 élèves qui seront accueillis au sein des écoles communales la semaine prochaine.

Les autres

Pour les élèves qui ne sont pas concernés par la reprise des cours, les outils permettant d’assurer le continuum pédagogique restent d’actualité: “Dans ce cadre, le lien pédagogique avec les élèves et leurs parents est essentiel pour qu’ils puissent maintenir un contact avec l’école et avec leurs enseignants. Nous leur proposons donc des ressources pédagogiques adaptées aux besoins spécifiques de chaque élève. Les enseignants et les directions des écoles communales de Charleroi ont développé une offre large, adaptée aux besoins des élèves et surtout accessible à tous!

Citation

Les inégalités sont malheureu­se­ment renforcées dans le cadre de cette crise

Ville de Charleroi

Les inégalités sont malheureusement renforcées dans le cadre de cette crise, nous devons donc tout mettre en œuvre pour que chaque élève puisse se saisir de ces ressources pédagogiques. Que ce soit en version papier (dossiers pédagogiques envoyés par la poste ou à retirer à l’école), via des outils numériques ou, depuis peu, via la télévision locale grâce à notre partenariat avec Télésambre, nos équipes réalisent un travail extraordinaire pour leurs élèves.”

Pour information, l’accueil des classes terminales constitue une offre pédagogique. La présence des élèves se fait uniquement sur base volontaire.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.

  1. Encore un milliard d'euros pour faire face à la crise: “L’argent dépensé, il faudra le récupérer quelque part”

    Encore un milliard d'euros pour faire face à la crise: “L’argent dépensé, il faudra le récupérer quelque part”

    La commission des Finances de la Chambre a approuvé mardi, à l'unanimité moins l'abstention du PTB, le projet de loi qui couvre les crédits fédéraux pour avril, mai et juin. Le texte accorde un milliard d'euros à la provision interdépartementale afin de faire face aux dépenses urgentes de la crise. Une grande partie sera affectée aux dépenses sanitaires, a indiqué le ministre du Budget, David Clarinval.