Plein écran
© photo_news

Charleroi lance un appel aux jeunes pour son projet “Safer Cities”

Le sentiment d’insécurité des citoyens est une problématique qui touche toutes les grandes villes du pays. Charleroi ne fait pas exception. Pour contrecarrer cela, la ville sambrienne a décidé de lancer un appel à ses jeunes.

Tu as entre 14 et 20 ans et tu viens de Charleroi ou de ses environs? La Ville de Charleroi recherche une vingtaine de jeunes de ton profil pour son projet participatif “Safer Cities”. Le concept consiste à amener les jeunes à créer des villes plus sûres dans le monde. Ensemble, ils doivent déterminer les endroits de la ville où les jeunes se sentent en sécurité et les endroits où ils/elles se sentent moins bien en devenant acteurs et actrices de changement dans la ville.

À Charleroi, les jeunes intéressés devront adhérer au programme “Safer Cities” qui se déroulera un samedi par mois jusque fin 2020 sauf pendant les examens et les grandes vacances. Le programme commence par un stage résidentiel qui aura lieu du 27 au 29 février.

Rôle

Le rôle des jeunes Carolos sera de représenter la diversité de leur ville, de leur quartier et de leur école. Ils devront réaliser des vidéos dans les endroits de leur ville qu’ils aiment ou pas et interviewer les gens de leur communauté ou de leur entourage sur ces endroits. Enfin, ils devront organiser, avec le groupe, des campagnes de sensibilisation et s’adresser directement aux personnalités politiques qui peuvent changer la ville.

Pour ce faire, les adolescents seront coachés par une équipe d’animateurs et d’animatrices. Ils seront formés à la photo et à la vidéo avec le concours des ambassadeurs de Canon (y mettre le logo plutôt qu’en lettres).

Échanges

Des échanges avec d’autres jeunes du pays sont également agencés. Un grand événement international se tiendra même à Bruxelles avec des Espagnols. Le projet “Safer Cities” dépasse donc nos frontières, mais en Belgique, il est uniquement décliné à Anvers, Bruxelles et Charleroi.

Ce programme est l’initiative de Plan International Belgique et s’effectue à Charleroi en collaboration avec le service Jeunesse de la Ville de Charleroi, le centre Ener’J, la Maison Arc-en-Ciel, Tels Quels et la Maison de Jeunes ACJ La Broc.

Informations complémentaires

Si tu es enthousiaste à l’idée de prendre part au projet “Safer Cities” à Charleroi, il suffit d’envoyer ta candidature à l’adresse e-mail du Service Jeunesse de la Ville de Charleroi: info.​jeunesse@​charleroi.​be

Cette candidature peut être remise sous la forme de photos, de vidéos, de bandes son ou de toute autre idée créative.

  1. Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Le parquet d’Anvers mène une enquête après le décès suspect d'une femme de 41 ans à Puurs-Sint-Amands fin 2019. La quadragénaire a succombé après avoir bu une simple gorgée d'un verre de vin “RED Merlot Cabernet Sauvignon 2016" de la marque Black&Bianco. La bouteille aurait été manipulée et une dose mortelle de MDMA (amphétamines) aurait été ajoutée dans le liquide. Le parquet avertit tout détenteur d’une bouteille similaire d'un risque potentiel et indique qu’il convient de prévenir la police si le bouchon d'une de ces bouteilles semble avoir été manipulé.
  2. Affaire des visas humanitaires: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Affaire des visas humanitai­res: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Le parquet a décidé mercredi d'interjeter appel contre la décision de la chambre du conseil d'Anvers, mardi, de libérer sous conditions Melikan Kucam. L'ex-conseiller communal N-VA à Malines, soupçonné d'avoir monté une fraude dans l'attribution de visas humanitaires, doit donc continuer à porter un bracelet électronique. L'affaire sera traitée dans les 15 jours par la chambre des mises en accusation.