Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © thinkstock

Charleroi n’aura pas de PEPS ce printemps

La semaine dernière, la Ville de Charleroi avait décidé d’annuler les Plaines Éducatives de Proximité Saisonnières (PEPS) de Printemps suite à la crise du coronavirus. Deux exceptions toutefois: celle de Montignies-sur-Sambre et celle de Couillet. Des navettes étaient même prévues depuis le site de Monceau Cool Heures pour transporter les enfants vers la plaine de Montignies-sur-Sambre. Mais un événement récent a fait voler ces intentions en éclat.

À la suite de nouvelles directives sanitaires établies par le Conseil National de Sécurité en date du 27 mars 2020, l'accueil des enfants des travailleurs de première ligne ne pourra pas être organisé au sein des sites des plaines de jeux (PEPS) tel qu'envisagé par la Ville de Charleroi.

Écoles privilégiées

En ce qui concerne les écoles, et particulièrement leur fonctionnement pendant les vacances de Pâques, cela signifie que la règle reste la même. La garderie des enfants dans les écoles doit pouvoir être assurée pendant cette période aussi.

Si cela s’avère vraiment impossible, une autre forme de garderie peut être organisée, qui respecte les conditions suivantes:

• Les enfants gardés ensemble jusqu’à présent devront continuer d’être pris en charge ensemble et ne pas être mélangés à d’autres enfants.

• Les enfants seront de préférence pris en charge par des personnes avec qui ils ont déjà eu des contacts dernièrement.

Date limite

Les parents qui seraient dans l’absolue nécessité de confier leur enfant à un lieu d’accueil sont invités à contacter l’établissement scolaire au sein duquel leur enfant est scolarisé.

C’est ce qu’indique le communiqué de presse de la Ville de Charleroi: “Nous informons les parents qui souhaitent disposer d’une solution de garde pendant les vacances de printemps qu’ils doivent, conformément à la Circulaire établie par la Fédération Wallonie-Bruxelles, se signaler par écrit à l’établissement scolaire de leur enfant pour ce mardi 31 mars au plus tard.”

Rappel

Les autorités communales rappellent également qu’au regard des instructions des autorités sanitaires, il convient d’en appeler au maximum à la responsabilité de chacun et d’inviter les parents à essayer de trouver toute alternative de garde permettant d’éviter la présence des enfants en collectivité, à l’exception des solutions impliquant des personnes à risque et notamment, les personnes âgées.

Plus d'informations

Pour retrouver les dispositions prises par la Fédération Wallonie Bruxelles dans la foulée des mesures fédérales, il suffit de cliquer sur ce lien.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.