Plein écran
Banderole appelant à la scission de BHV sur la façade de la maison communale d'Overijse.

Chasse au français à Overijse

Dans leur dernier journal officiel "De Overijsenaar", les autorités communales d'Overijse appellent les citoyens à dénoncer tout commerçant qui présenterait des affiches dans une autre langue que le néerlandais, rapporte jeudi La Dernière Heure, qui parle de "chasse aux sorcières".

Spécialement créée à cette occasion, une boîte e-mail, baptisée "taalklacht@gmail.com", reçoit depuis plusieurs jours les plaintes et dénonciations des riverains à l'encontre des commerçants qui auraient affiché sur leur devanture ou dans leur magasin des dépliants non néerlandophones. Indigné, le FDF a rappelé que l'emploi des langues reste parfaitement libre entre une entreprise et sa clientèle sur le plan des relations commerciales. Le bourgmestre d'Overijse, Dirk Brankaer (CD&V-N-VA), est déjà connu pour des faits similaires. (belga)