Plein écran
© BELGA

Coalition coquelicot: Catherine Moureaux “optimiste”, Demotte dubitatif

Le PS et Ecolo ont officiellement entamé des négociations en vue d’une coalition coquelicot en Wallonie avec l’appui de la société civile. Le hic, c’est que cette alliance n’a pas de majorité au Parlement (35 sièges sur 75). Une formule qui mettrait sur la touche le MR, deuxième parti en Wallonie, mais qui laisse sceptiques certains cadres du PS, comme Rudy Demotte.

“Lorsqu’on a, par rapport à tous les textes qui doivent organiser la société et qui passent devant le Parlement, aucune certitude de pouvoir s’appuyer sur des groupes majoritaires, c’est une véritable aventure”, a réagi le ministre-président sortant du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles sur la RTBF.

D’autres responsables socialistes se montrent plutôt enthousiastes à l’idée d’une alliance PS-Ecolo. Même si elle se montre un peu évasive, Catherine Moureaux se veut “optimiste”. “Le coquelicot est une très belle fleur des bas-côtés des routes wallonnes et on va voir ce que ça donne. Je suis assez optimiste par rapport à ce coquelicot. S’il faudra discuter avec le MR? La situation au niveau fédéral est très compliquée. Dans ces conditions, il est légitime que les régions s’organisent”, nous confie la bourgmestre de Molenbeek ce lundi matin.

Pour rappel, des négociations ont démarré ce lundi entre le PS, Ecolo et DéFI, ainsi qu’avec Groen et one.brussels, en vue de la formation du futur exécutif bruxellois. L’Open VLD lui n’a pas participé à la première réunion de négociation.