Steven Van Gucht et Geert Molenberghs.
Plein écran
Steven Van Gucht et Geert Molenberghs. © Photo News

Comment les virologues envisagent-ils “la semaine de la vérité”?

La baisse des nouvelles contaminations s’est interrompue et l’heure est à la stagnation depuis plusieurs jours dans notre pays. Un plateau semble avoir été atteint à un niveau d’infections assez élevé et la courbe “va bientôt choisir un côté”, selon le virologue Stephen Van Gucht. L'émergence d’une potentielle troisième vague n’est pas un scénario à exclure, estiment les experts. Quel regard portent-ils sur ce qui s’apparente à une “semaine de vérité”, marquée notamment par un nouveau Comité de concertation programmé vendredi prochain?

  1. Légère hausse des contaminations
    Mise à jour

    Légère hausse des contamina­ti­ons

    Le nombre moyen d'infections quotidiennes au Sars-Cov-2 repart légèrement à la hausse, avec 2.231 nouveaux cas quotidiens sur la période du 4 au 10 décembre (+3% par rapport à la période de calcul précédente), selon les résultats provisoires présentés lundi par l'Institut de santé publique Sciensano. Le nombre d'admissions à l’hôpital semble se diriger vers un plateau (-2%). Au moins 608.137 cas de Covid-19 ont été diagnostiqués en Belgique depuis le début de l'épidémie.