Steven Van Gucht et Geert Molenberghs.
Plein écran
Steven Van Gucht et Geert Molenberghs. © Photo News

Comment les virologues envisagent-ils “la semaine de la vérité”?

La baisse des nouvelles contaminations s’est interrompue et l’heure est à la stagnation depuis plusieurs jours dans notre pays. Un plateau semble avoir été atteint à un niveau d’infections assez élevé et la courbe “va bientôt choisir un côté”, selon le virologue Stephen Van Gucht. L'émergence d’une potentielle troisième vague n’est pas un scénario à exclure, estiment les experts. Quel regard portent-ils sur ce qui s’apparente à une “semaine de vérité”, marquée notamment par un nouveau Comité de concertation programmé vendredi prochain?

  1. Légère hausse des contaminations
    Mise à jour

    Légère hausse des contamina­ti­ons

    Le nombre moyen d'infections quotidiennes au Sars-Cov-2 repart légèrement à la hausse, avec 2.231 nouveaux cas quotidiens sur la période du 4 au 10 décembre (+3% par rapport à la période de calcul précédente), selon les résultats provisoires présentés lundi par l'Institut de santé publique Sciensano. Le nombre d'admissions à l’hôpital semble se diriger vers un plateau (-2%). Au moins 608.137 cas de Covid-19 ont été diagnostiqués en Belgique depuis le début de l'épidémie.
  1. Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-elles pour autant moins chères ?
    Independer

    Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-el­les pour autant moins chères ?

    Le nombre de vols de voiture en Belgique est en baisse depuis un certain temps. Les chiffres de la police fédérale le prouvent. Au cours du premier semestre 2021, le nombre de voitures volées a diminué de 19,2 pour cent par rapport à l’année précédente. Cela veut-il dire que nous paierons moins pour notre assurance auto ? « Oui », affirme Serge Jacobs d’Ethias à Independer.be. « Mais il y a un grand mais. »
  2. L’amant de Sandra, 32 ans, l’abat puis l’amène devant chez sa sœur: “A-t-elle une ultime fois tenté de lui faire comprendre que c’était fini entre eux?”

    L’amant de Sandra, 32 ans, l’abat puis l’amène devant chez sa sœur: “A-t-elle une ultime fois tenté de lui faire comprendre que c’était fini entre eux?”

    Sandra Bellaccomo, une jeune femme de 32 ans, est décédée dans la nuit de samedi à dimanche à l’hôpital après que son ex-amant de 30 ans lui a tiré dessus à Berlare (Flandre-Orientale). Après les faits, l’homme a emmené sa victime dans sa voiture jusque chez sa soeur, où il a avoué son geste. “Sandra m’a envoyé un dernier message vers 20 heures pour me dire qu’elle se mettait bientôt en route vers la maison. C’est la dernière fois que je l’ai entendue”, réagit le mari de la victime.