Le supermarché Lild de Harelbeke, ce mercredi 13 octobre.
Plein écran
Le supermarché Lild de Harelbeke, ce mercredi 13 octobre. © BELGA

Concertation prévue lundi chez Lidl, les magasins devraient rester fermés d’ici là

mise à jourLe mouvement de grève chez Lidl, qui concerne depuis mercredi une centaine de magasins ainsi que les trois centres de distribution de l’enseigne, va “certainement s’enliser, voire se renforcer en l’absence d’une réponse de la part de la direction”, avait averti jeudi le Setca. De nombreux magasins Lidl sont encore fermés ce jeudi. 

  1. Trouver l’inspiration pour votre projet de construction ou de rénovation? 3 bonnes raisons de visiter le salon Batireno et Énergie & Habitat
    Livios

    Trouver l’inspiration pour votre projet de constructi­on ou de rénovation? 3 bonnes raisons de visiter le salon Batireno et Énergie & Habitat

    L’organisation des foires et salons étant à nouveau autorisée, vous pouvez aller au salon Batireno et Énergie & Habitat qui se déroulera les week-ends des 16-17-18 et des 22-23-24 octobre 2021 à Namur Expo. Le salon rassemble environ 120 exposants reconnus du secteur. Les candidats bâtisseurs et rénovateurs y trouvent un éventail complet de produits, matériaux, services et techniques pour leur projet. Le site de construction Livios vous donne trois bonnes raisons de visiter le salon.
  2. Les habitants d’Oudsbergen doivent limiter leurs contacts, le port du masque y est à nouveau recommandé

    Les habitants d’Oudsbergen doivent limiter leurs contacts, le port du masque y est à nouveau recommandé

    La commune d’Oudsbergen, dans le Limbourg, connaît une forte augmentation de nouveaux cas de Covid-19: plus de 100 cas positifs ont été enregistrés en quinze jours (sur une population de quelque 23.000 habitants). En conséquence, le bourgmestre Marco Goossens (CD&V) demande à ses administrés de limiter le plus possible leurs contacts. Il leur est également conseillé d’à nouveau porter le masque dans les espaces clos et de forte affluence, rapporte HLN.
  3. Quatre policières devant la justice pour le décès d'un jeune festivalier de Dour en 2016

    Quatre policières devant la justice pour le décès d'un jeune festiva­lier de Dour en 2016

    La chambre du conseil du Hainaut, division Tournai, a décidé de renvoyer quatre policières devant le tribunal correctionnel, pour non-assistance à personne en danger, écrit La Dernière Heure dans son édition de mercredi. Cela fait suite au décès d'un Français de 26 ans qui avait passé une nuit en détention, le 16 juillet 2016, après avoir été interpellé dans la nuit sur le site du festival de Dour sous l'emprise de la drogue.