Plein écran
Les autorités chinoises ont pris des mesures de sécurité draconiennes, en plaçant notamment plusieurs villes de la province d'Hubei en quarantaine, afin d'éviter la propagation du virus. © EPA

Coronavirus: les Belges présents dans la province d'Hubei pourront être rapatriés

Les Belges qui séjournent actuellement dans la province chinoise d'Hubei, où l'épidémie de coronavirus a déjà fait des dizaines de morts, pourront être rapatriés s'ils le souhaitent, ont fait savoir lundi les Affaires étrangères. 

Une quinzaine de compatriotes seraient concernés. "Le rapatriement se fait entièrement sur base volontaire. S'ils sont intéressés, les Belges séjournant là-bas doivent le faire savoir le plus rapidement possible", souligne-t-on.

L'ambassade de Belgique est en contact permanent avec nos compatriotes présents sur le territoire. Ceux-ci sont invités à signaler s'ils souhaitent rentrer au Plat pays.

Entre-temps, les Affaires étrangères étudient avec plusieurs partenaires européennes comment procéder au mieux au rapatriement. D'autres pays, à l'instar de la France et des Pays-Bas, réfléchissent également à la meilleure manière de faire revenir leurs citoyens de la zone touchée par la flambée de coronavirus.

Au total, deux Belges résideraient dans la zone de Wuhan, tandis qu'ils seraient 13 basés dans le reste de la province d'Hubei, berceau de l'épidémie.

Les autorités chinoises ont pris des mesures de sécurité draconiennes, en plaçant notamment plusieurs villes en quarantaine, afin d'éviter la propagation du virus. "Le retrait des Belges de la zone se fera en concertation avec les autorités chinoises", soulignent les Affaires étrangères. 

  1. Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Le parquet d’Anvers mène une enquête après le décès suspect d'une femme de 41 ans à Puurs-Sint-Amands fin 2019. La quadragénaire a succombé après avoir bu une simple gorgée d'un verre de vin “RED Merlot Cabernet Sauvignon 2016" de la marque Black&Bianco. La bouteille aurait été manipulée et une dose mortelle de MDMA (amphétamines) aurait été ajoutée dans le liquide. Le parquet avertit tout détenteur d’une bouteille similaire d'un risque potentiel et indique qu’il convient de prévenir la police si le bouchon d'une de ces bouteilles semble avoir été manipulé.
  2. Affaire des visas humanitaires: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Affaire des visas humanitai­res: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Le parquet a décidé mercredi d'interjeter appel contre la décision de la chambre du conseil d'Anvers, mardi, de libérer sous conditions Melikan Kucam. L'ex-conseiller communal N-VA à Malines, soupçonné d'avoir monté une fraude dans l'attribution de visas humanitaires, doit donc continuer à porter un bracelet électronique. L'affaire sera traitée dans les 15 jours par la chambre des mises en accusation.