Plein écran
© REUTERS

Coronavirus: Ryanair supprime des vols italiens, BSCA fait une mise au point

Le coronavirus prend des proportions de plus en plus importantes en Europe. L’Italie est clairement le pays européen le plus touché. Au point même que son gouvernement a décidé de mettre en quarantaine la Lombardie et 14 autres provinces dans le Piémont, la Vénétie, l'Émilie-Romagne et les Marches!

Brussels South Charleroi Airport (BSCA) tient à informer ses voyageurs que toutes les opérations au départ et à l’arrivée se déroulent normalement. Les vols sont effectués selon les horaires fixés par les compagnies aériennes.

Le porte-parole de l’aéroport, Vincent Grassa, nous l’a confirmé ce lundi matin: “Mis à part les suppressions des vols qui étaient prévues par Ryanair la semaine dernière, rien n’a changé.” 

Ces suppressions ont été décrétées sur une période de trois semaines allant du 18 mars au 8 avril. “Au total, cela concerne 62 vols. 31 départs et 31 arrivées. Sur la totalité des mouvements de l’aéroport de Charleroi toutes destinations confondues, c’est une diminution de 3%” nous avait-il confié.

“Brussels South Charleroi Airport est en contact permanent avec le SPF Santé Publique et suit de très près la situation” assure l’aéroport. “Toute mesure complémentaire sera prise, si nécessaire, en concertation avec les autorités compétentes en la matière.”

Nouvelle réduction

Dans le même temps, Ryanair vient d’annoncer une nouvelle réduction du nombre de ses vols de et vers l’Italie jusqu’au 8 avril “car le gouvernement italien impose des restrictions de voyage dans le nord de l’Italie.”

En outre, un certain nombre d’autres pays de l’Union Européenne (Slovaquie, République tchèque, Hongrie, Malte, Roumanie) ont restreint les vols à destination/au départ du nord de l’Italie avec effet immédiat.

Concrètement

Ces nouvelles réductions des programmes de vols peuvent être résumées comme suit:

• Du mardi 10 mars au soir (à 00h00) au mercredi 8 avril au soir (à 00h00), Ryanair suspendra tous les vols intérieurs italiens à destination/en provenance de Bergame, Malpensa, Parme et Trévise.

• Du jeudi 12 mars au soir (à minuit) au mercredi 8 avril au soir (à minuit), Ryanair appliquera un programme de vols fortement réduit pour les vols internationaux au départ et à destination de Bergame, Malpensa, Venise, Parme, Rimini et Trévise, qui ne seront assurés que les vendredis, samedis, dimanches et lundis. Toutes les liaisons à fréquences quotidiennes multiples (par exemple de Stansted à Malpensa) seront limitées à 1 vol (par jour) pendant chacun de ces 4 jours (vendredi, samedi, dimanche et lundi). Alors que le trafic entrant vers le nord de l’Italie a souffert d’un grand nombre de “no show” au cours de la semaine dernière, plusieurs milliers de visiteurs non-italiens se trouvant actuellement en Lombardie et dans d’autres régions impactées doivent rentrer chez eux, et Ryanair doit continuer d’opérer ce programme restreint de 4 jours par semaine vers/depuis le nord de l’Italie pour rapatrier ces citoyens non-italiens.

E-mail

La compagnie irlandaise dit “continuer de se conformer pleinement aux directives de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ainsi qu’aux gouvernements nationaux et à ses interdictions de voyager” et s’excuse pour les désagréments causés.

Tous les passagers des vols concernés par des interdictions ou des annulations de voyage reçoivent des e-mails. Ils se voient proposer des transferts de vol, des remboursements complets ou des crédits de voyage.

Ces voyageurs en ont été notifiés par e-mail ce lundi 9 mars. S’ils ne l’ont pas reçu, ils peuvent s’attendre à ce que leurs vols opèrent comme initialement prévu.

Recommandations

L’aéroport de Charleroi tient à rappeler les mesures simples à suivre pour éviter toute propagation du coronavirus:

• Se laver les mains régulièrement
• Se couvrir la bouche et le nez lors d’éternuements/toux
• Utiliser des mouchoirs en papier

  1. “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    Il faudra en premier lieu rouvrir les écoles, graduellement cesser le télétravail, et puis après rouvrir les cafés et restaurants, estime la ministre de l’Economie Nathalie Muylle (CD&V) en évoquant un retour à la normale après la pandémie de Covid-19. “C’est pourquoi nous devons soutenir au maximum le secteur horeca: nous oeuvrons avec chaque secteur à des mesures spécifiques pour rendre la relance possible”, assure-t-elle lundi dans Het Laatste Nieuws.