Camion poubelle Tibi à Charleroi
Plein écran
Camion poubelle Tibi à Charleroi © Photo News

Coronavirus: Tibi doit s’adapter aux dernières restrictions

Mardi soir, le Conseil National de Sécurité (CNS) a limité les déplacements de toutes les personnes sur le territoire jusqu’au 5 avril inclus. Le but est d’endiguer le coronavirus. Et cela a également des répercussions sur les services publics.

Les recyparcs de la zone Tibi sont fermés jusqu’à nouvel ordre. C’est ce qu’annonce l’Intercommunale de gestion intégrée des déchets dans la région de Charleroi. Cette décision de la Ministre wallonne en charge de l’Environnement fait suite aux nouvelles directives du Conseil National de Sécurité prises mardi soir.

Porte-à-porte

Cependant, les équipes de Tibi continuent à assurer les collectes en porte-à-porte dans l’intérêt des citoyens.

Les missions de salubrité publique que sont la collecte des déchets en porte-à-porte, la propreté dans l’espace public sont des missions essentielles pour éviter que la crise sanitaire se développe d’une autre manière.

Dès lors, à ce stade, l’intercommunale Tibi continue à assurer ses missions de collecte en porte-à-porte et de propreté publique.

“Nous respectons et appliquons bien entendu strictement les mesures décidées par le Conseil National de Sécurité dans l’objectif d’endiguer la propagation de l’épidémie et nos propres mesures de prévention ont par ailleurs été renforcées, tant pour notre personnel que pour les usagers” fait savoir Françoise Lardenoey, porte-parole de Tibi.

Rappel

Par ailleurs, ​“nous rappelons que les mouchoirs en papier, les essuies-tout et les serviettes en papier souillés ne peuvent pas être jetés dans les papiers-cartons. Les mouchoirs en papiers souillés doivent impérativement être jetés dans le sac blanc ou le conteneur vert, selon votre commune”.

L’intercommunale appelle au strict respect des règles actuelles: “Nos agents effectuent leur mission de service public avec le plus grand professionnalisme, nous vous remercions de respecter ces mesures afin d’éviter tout risque inutile. Nous conseillons par ailleurs aux usagers de s’informer régulièrement via notre site internet ou notre page Facebook afin de suivre au plus près l’évolution de la situation.”

En début de semaine, Tibi avait déjà renforcé ses précautions par rapport au coronavirus.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.

  1. “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    Il faudra en premier lieu rouvrir les écoles, graduellement cesser le télétravail, et puis après rouvrir les cafés et restaurants, estime la ministre de l’Economie Nathalie Muylle (CD&V) en évoquant un retour à la normale après la pandémie de Covid-19. “C’est pourquoi nous devons soutenir au maximum le secteur horeca: nous oeuvrons avec chaque secteur à des mesures spécifiques pour rendre la relance possible”, assure-t-elle lundi dans Het Laatste Nieuws.