Apparaissant en 35e position sur 42 pays examinés, la Belgique figure dans le groupe des traînards pour la mise en œuvre complète de ces recommandations visant à prévenir la corruption chez les parlementaires, les juges et les procureurs, selon le rapport annuel de l'institution.
Plein écran
Apparaissant en 35e position sur 42 pays examinés, la Belgique figure dans le groupe des traînards pour la mise en œuvre complète de ces recommandations visant à prévenir la corruption chez les parlementaires, les juges et les procureurs, selon le rapport annuel de l'institution. © Getty Images/iStockphoto

Corruption: la Belgique épinglée pour son manque de volonté politique

Mise à jourMême si elle est sortie d'un groupe d'une quinzaine de pays sous procédure de non-conformité, la Belgique reste parmi les Etats examinés les moins pressés de se conformer totalement aux recommandations du GRECO, l'organe anticorruption du Conseil de l'Europe, a déploré mercredi ce dernier.

  1. Vacances à l’étranger: la liste des “zones rouges” actualisée

    Vacances à l’étranger: la liste des “zones rouges” actualisée

    Les Affaires étrangères belges ont mis à jour dimanche après-midi leurs conseils aux voyageurs partant ou revenant de l’étranger, dans le contexte de la pandémie de coronavirus (Covid-19). La Suède passe ainsi en zone rouge. Les voyages non-essentiels vers ce pays sont donc désormais interdits. Un dépistage et une quarantaine sont obligatoires au retour. Le Grand-Duché de Luxembourg passe en outre en zone orange dans le sens des retours. Une vigilance accrue y est recommandée.
  2. Le nombre d’infections à nouveau en hausse: faut-il s’en inquiéter? Marc Van Ranst répond
    Belgique

    Le nombre d’infections à nouveau en hausse: faut-il s’en inquiéter? Marc Van Ranst répond

    Pour le quatrième jour consécutif, le nombre d’infections recensées en moyenne au cours des sept derniers jours a augmenté. Devons-nous commencer à nous inquiéter? Selon le virologue Marc Van Ranst, il faut plutôt tenir compte du nombre d’hospitalisations, toujours à la baisse pour l’instant. “Mais si cet indicateur devait aussi augmenter, ce n’est pas une bonne nouvelle”, explique-t-il à Het Laatste Nieuws.