Sur les vidéos réalisées en septembre 2017 par Animal Rights, on apercevait les animaux être chassés vers leur box à coups de bâton et recevoir des décharges de taser. Du box, les animaux avaient vue sur l’abattage de leurs semblables et percevaient la façon dont ces derniers étaient suspendus et égorgés. Régulièrement, ils n’étaient pas complètement anesthésiés avant leur mise à mort.
Plein écran
Sur les vidéos réalisées en septembre 2017 par Animal Rights, on apercevait les animaux être chassés vers leur box à coups de bâton et recevoir des décharges de taser. Du box, les animaux avaient vue sur l’abattage de leurs semblables et percevaient la façon dont ces derniers étaient suspendus et égorgés. Régulièrement, ils n’étaient pas complètement anesthésiés avant leur mise à mort. © Foto PN

Coups de bâton, décharges de taser: l’abattoir d’Izegem risque une lourde amende

L’abattoir Verbist d’Izegem (Flandre occidentale) et son gérant risquent une amende de respectivement 16.000 et 12.000 euros pour violation du bien-être animal et manque d’hygiène. L’association Animal Rights, qui a filmé les mauvaises pratiques de l’abattoir, s’est portée partie civile et a exigé 1.001 euros de dommages et intérêts.

  1. Alexander De Croo appelle au sang-froid: “Avril-mai n'est pas une perspective vague”

    Alexander De Croo appelle au sang-froid: “Avril-mai n'est pas une perspecti­ve vague”

    Le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) a appelé jeudi à la Chambre tant les responsables politiques que la population à garder leur sang-froid, à la veille d'un nouveau Comité de concertation qui évaluera les mesures sanitaires visant à ralentir la propagation de la Covid-19. "Nous ne pouvons pas céder aujourd'hui aux sirènes de la tentation de prendre des décisions téméraires et irréfléchies", a-t-il déclaré. La perspective d'un déconfinement en avril-mai "n'est pas une perspective vague", a-t-il ajouté.
  2. 9 personnes en correctionnelle pour des dérapages lors de baptêmes à l’UCLouvain

    9 personnes en correction­nel­le pour des dérapages lors de baptêmes à l’UCLouvain

    La chambre du conseil du parquet du Brabant wallon a décidé de renvoyer neuf personnes devant le tribunal correctionnel à la suite de dérapages commis en 2017 et 2018 lors de bleusailles et de baptêmes estudiantins sur le campus de Louvain-la-Neuve, d’après une information de la RTBF, relayée samedi par La Dernière Heure. L’affaire avait secoué le cercle MAF (Maison des athlètes francophones).
  1. Menacée de devoir quitter un magasin, une cliente utilise sa culotte pour en faire un masque
    Play

    Menacée de devoir quitter un magasin, une cliente utilise sa culotte pour en faire un masque

    9:37
  2. «Luca», le nouveau film d'animation Pixar
    Play

    «Luca», le nouveau film d'animati­on Pixar

    8:26