Image d'illustration
Plein écran
Image d'illustration © Photo News

Course-poursuite à Charleroi: le conducteur interpellé par la police

Un chauffeur a été interpellé vendredi soir après une course-poursuite avec la police dans le centre-ville de Charleroi, a indiqué le parquet de Charleroi. Le conducteur, bien connu des autorités judiciaires, a été privé de liberté et présenté devant le juge d'instruction.

La course-poursuite entre un véhicule Volkswagen Polo et la police s'est déroulée dans les rues du centre de Charleroi. La police a souhaité procéder au contrôle du véhicule, qui circulait avec les feux éteints. Mais le conducteur de la Polo a refusé d'obtempérer aux injonctions des policiers et a pris la fuite. Une course-poursuite de plusieurs minutes a eu lieu dans les rues du centre-ville et sur le ring de Charleroi. 

Les policiers ont dressé un barrage avec un de leurs véhicules avenue Eugène Mascaux à Marcinelle. Pour continuer sa route, le fuyard a effectué une marche arrière, percutant le véhicule de la police. La course-poursuite a pris fin non loin de la gare de Charleroi-Sud. Le conducteur, particulièrement bien connu du côté du parquet de Charleroi, a été intercepté. "On a découvert sur lui un peu de produits stupéfiants", a indiqué le parquet. 

Le conducteur a été privé de liberté et présenté samedi matin au juge d'instruction.

  1. Un faux infirmier viole les règles anti-Covid: quatre mois avec sursis
    Wavre

    Un faux infirmier viole les règles an­ti-Co­vid: quatre mois avec sursis

    Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a examiné vendredi, dans le cadre d'une procédure accélérée, un dossier qui avait fait du bruit le 1er avril dernier. En plein confinement, un homme déguisé en infirmier avait fait irruption dans un magasin de Limal (Wavre). Ne respectant pas les règles de distanciation sociale vis-à-vis du personnel ou des autres clients, il prenait des produits avant de les reposer dans les rayons, éternuait allègrement et avait léché sa carte bancaire avant de payer à la caisse. Une peine de quatre mois de prison avec sursis ainsi qu'une amende ont été requises.