David Clarinval, ministre des Indépendants.
Plein écran
David Clarinval, ministre des Indépendants. © BELGA

Couvre-feu: les taxis veulent des compensations, une rencontre avec le ministre Clarinval prévue mardi

Le ministre fédéral des Indépendants et des PME, David Clarinval, rencontrera mardi prochain des associations du secteur du taxi pour discuter des compensations liées à l'impact de la crise sanitaire sur leur situation professionnelle, a indiqué mercredi le porte-parole du ministre, Christian Carpentier.

  1. Le ministre de la Santé prévient après les dérapages du week-end: “Si c’est comme ça, les commerces n’ouvriront pas”

    Le ministre de la Santé prévient après les dérapages du week-end: “Si c’est comme ça, les commerces n’ouvriront pas”

    La bonne nouvelle est tombée pour les commerçants belges vendredi à l’issue du comité de concertation: ils pourront, contrairement à l’horeca, rouvrir leurs portes ce mardi 1er décembre. Mais ce lundi, le ministre de la Santé met un bémol. À la vue des foules de Belges qui se sont notamment rués à Maastricht, mais aussi suite aux rues de Bruxelles et Bruges bondées ce week-end, il avertit dans Het Nieuwsblad: “Les commerces non essentiels ne pourront pas rouvrir là où les bourgmestres ne pourront pas garantir qu'il n’y aura pas de mouvements de foules”.
  2. Des centaines de manifestants réunis contre le couvre-feu à Liège: sept blessés et de multiples arrestations

    Des centaines de manifes­tants réunis contre le cou­vre-feu à Liège: sept blessés et de multiples arrestati­ons

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées samedi soir vers 21h00 au départ de la Place Saint-Lambert à Liège pour protester contre le couvre-feu mis en place par le gouvernement. 17 personnes ont été arrêtées administrativement et écrouées, et trois autres ont été arrêtées judiciairement lors d’une manifestation pour protester contre le couvre-feu, rapporte L’Avenir dimanche matin citant la police. Sept personnes ont en outre été blessées lors de cette action qui a rassemblé environ entre 400 et 500 personnes.
  3. “Si on rouvrait maintenant avant une troisième vague, il n'y aurait plus d'horeca”
    Coronavirus

    “Si on rouvrait maintenant avant une troisième vague, il n'y aurait plus d'horeca”

    L'horeca a déjà un oeil sur 2021. Le plus grand risque à éviter pour le secteur est la troisième vague de coronavirus. Inutile donc de forcer les choses en voulant rouvrir avant la fin de l'année, selon la fédération bruxelloise du secteur. "Si on rouvrait maintenant et qu'on connaissait une troisième vague, il n'y aurait tout simplement plus d'horeca", résume Philippe Trine, président d'Horeca Bruxelles.
  1. Les rues de Madrid bondées de monde à l'approche de Noël
    Play

    Les rues de Madrid bondées de monde à l'approche de Noël

    11:23
  2. Emily Ratajkowski dévoile des photos de son baby bump
    Play

    Emily Ratajkow­ski dévoile des photos de son baby bump

    29 novembre