Bart De Wever, président de la N-VA.
Plein écran
Bart De Wever, président de la N-VA. © BELGA

D’Ecolo à la N-VA, un déficit de leadership dans les principaux partis du pays

Près de deux mois après les élections du 26 mai, deux gouvernements ont été formés, en Communauté germanophone et à Bruxelles, alors que dans les autres entités du pays, les négociations n'ont toujours pas débuté. Pendant ce temps, l'incertitude est de mise à la tête des principaux partis politiques du pays dont la présidence devrait évoluer au cours des prochains mois. Dans un certain nombre de cas, on observe un déficit de leadership. Le principal parti du pays, la N-VA, et les partis traditionnels ont tous baissé aux élections du 26 mai, ce qui n'est pas sans conséquences sur l'évolution interne des formations politiques.

  1. Marc Van Ranst: “Nous ne sommes pas prêts pour une deuxième vague”

    Marc Van Ranst: “Nous ne sommes pas prêts pour une deuxième vague”

    En moyenne, 85,1 nouvelles contaminations au Covid-19 ont été recensées chaque jour entre le 28 juin et le 4 juillet, selon les dernières statistiques publiées par Sciensano. Le précédent rapport faisait état de 84,9 nouvelles infections. Baisse interrompue et stagnation inquiétante? Selon le virologue, Marc Van Ranst, un plancher a peut-être été atteint et une hausse de la courbe pourrait intervenir prochainement.