Dave De Kock
Plein écran
Dave De Kock © Federale Politie

Dave De Kock n'avait pu être placé en institution psychiatrique par manque de places

Dave De Kock, le meurtrier présumé du petit Dean Verberckmoes retrouvé mort en Zélande (Pays-Bas), avait fait l’objet lors de sa première détention en prison d’une demande de placement en institution psychiatrique, mais cela n’avait pu être concrétisé par manque de places, a indiqué mardi le ministre belge de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open Vld).

  1. Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-elles pour autant moins chères ?
    Independer

    Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-el­les pour autant moins chères ?

    Le nombre de vols de voiture en Belgique est en baisse depuis un certain temps. Les chiffres de la police fédérale le prouvent. Au cours du premier semestre 2021, le nombre de voitures volées a diminué de 19,2 pour cent par rapport à l’année précédente. Cela veut-il dire que nous paierons moins pour notre assurance auto ? « Oui », affirme Serge Jacobs d’Ethias à Independer.be. « Mais il y a un grand mais. »
  2. “Au revoir maman, tu vas me manquer”: les derniers mots du petit Dean à sa mère

    “Au revoir maman, tu vas me manquer”: les derniers mots du petit Dean à sa mère

    Dean Verberckmoes (4 ans) a été retrouvé sans vie dans la province de Zélande aux Pays-Bas. Le corps de l’enfant a été découvert lundi soir vers 22H00 dans le village de Vrouwenpolder. Une scène de crime potentielle avait été repérée au cours de l’enquête, selon la police néerlandaise. Dave De Kock (34 ans), l’homme qui a disparu avec Dean mercredi, avait été arrêté plus tôt dans la journée après un signalement à Meerkerk “selon lequel quelqu’un se comportait de manière suspecte”.