De longues files devant les Ikea, Action et Primark pour la réouverture des magasins

Mise à jourAprès environ huit semaines de fermeture, tous les commerces peuvent rouvrir ce lundi. Alors que le secteur ne s’attendait pas à ce que les magasins soient bondés, les images partagées sur les réseaux sociaux montrent tout de même que les clients se pressent dans les différentes enseignes.

C’est notamment le cas devant les Ikea, où une file impressionnante a vu le jour à Anderlecht, Zaventem et Hognoul. Les magasins Action et Primark sont également très sollicités.

L’ouverture des magasins fait partie de la phase 1B de la stratégie de sortie de la crise du coronavirus. Dimanche, les contacts sociaux se sont déjà étendus, une famille pouvant désormais recevoir quatre visiteurs.

La rue Neuve pas vraiment prise d’assaut

Les autorités communales de Bruxelles s’attendaient à une certaine affluence devant quelques enseignes de la rue Neuve, artère commerçante habituellement bondée, pour la réouverture des magasins ce lundi. La Ville avait fait disposer des barrières nadar pour diviser la rue en deux sens de circulation et ainsi éviter les croisements. Des emplacements ont également été dessinées au sol pour indiquer aux gens la distance à respecter en faisant la file devant les magasins, qui accueillent un nombre limité de clients en fonction de leur superficie.

La galerie commerçante City 2, située au bout de la rue, avait également pris plusieurs dispositions pour fluidifier les allées et venues.

Mis à part donc quelques files devant certaines enseignes, notamment Galeria Inno, Primark et Vanden Borre (City 2), la rue Neuve n’est pas sur-fréquentée ce lundi matin. D’autres rues commerçantes, comme la rue Dansaert, la rue de Flandre et le boulevard Anspach, sont elles aussi restées relativement calmes.

“Les commerçants sont heureux de pouvoir rouvrir mais évidemment on attend de voir quelle sera l’affluence et là tout le monde est un peu dans l’expectative. On s’attendait à une première journée assez calme sauf peut-être pour quelques grosses enseignes qui drainent un public plus large”, a déclaré Fabian Maingain, échevin des Affaires économiques de Bruxelles. “Beaucoup de commerçants sont encore fermés parce que lundi est leur jour de fermeture et d’autres ont voulu attendre de voir comment le redémarrage se faisait”.

Plein écran
© Twitter
Plein écran
© BELGA
File devant Action à Alost.
Plein écran
File devant Action à Alost. © RLA
File d'attente devant Ikea à Zaventem.
Plein écran
File d'attente devant Ikea à Zaventem. © Twitter
Files chez Ikea à Anderlecht.
Plein écran
Files chez Ikea à Anderlecht. © BELGA
  1. Kidnapping à Genk: le principal suspect était sous conditions probatoires

    Kidnapping à Genk: le principal suspect était sous conditions probatoi­res

    Le principal suspect dans l'enlèvement d'un enfant limbourgeois de 13 ans, Khalid Bouloudo, 45 ans et originaire de Maaseik, a déjà été condamné pour son passé d'islamiste radical. Il avait écopé de dix ans de prison en première instance, mais la cour d'appel de Bruxelles a revu cette condamnation en mai 2019 à trois ans de prison avec sursis, couplés à une période probatoire de cinq ans. Malgré ces conditions, il semble que le quadragénaire ait disparu des radars et ait continué à recruter des extrémistes afin de monter cette récente prise d'otages.