L'Autriche souhaite progressivement assouplir les restrictions en vigueur pour lutter contre le nouveau coronavirus à partir du 14 avril, en commençant par la réouverture des petits commerces et selon un calendrier qui s'étalera sur plusieurs mois, a annoncé lundi le gouvernement.
Plein écran
L'Autriche souhaite progressivement assouplir les restrictions en vigueur pour lutter contre le nouveau coronavirus à partir du 14 avril, en commençant par la réouverture des petits commerces et selon un calendrier qui s'étalera sur plusieurs mois, a annoncé lundi le gouvernement. © AFP

Déconfinement: doit-on suivre la stratégie autrichienne?

L’Autriche a annoncé sa volonté d'assouplir progressivement les restrictions en vigueur pour lutter contre le coronavirus à partir du 14 avril. De nombreux pays européens, dont la Belgique, pourraient s’inspirer du plan de déconfinement autrichien. Selon l’épidémiologiste de la KU Leuven Annemie Vandamme, interrogée par Het Laatste Nieuws, le plan autrichien est logique. Toutefois, l’experte estime que les différentes étapes se succèdent trop rapidement.

  1. Les courses sont toujours plus chères qu'avant la crise du coronavirus

    Les courses sont toujours plus chères qu'avant la crise du coronavi­rus

    Le Belge paie toujours plus cher pour certains produits qu'avant la crise du coronavirus, selon une étude de Test Achats relayée mercredi par la Dernière Heure, Sudpresse et les journaux flamands Het Laatste Nieuws et De Morgen. Les prix de certains produits de grandes marques ont même augmenté de près de 10%. Et selon le professeur Gino Van Ossel, c’est en partie de notre faute. “Nous voulons faire nos achats rapidement et en toute sécurité, donc nous ne faisons pas attention au prix de ce que nous mettons dans le caddie”.
  2. Deux mosquées anversoises portent plainte contre le Vlaams Belang pour incitation à la haine

    Deux mosquées anversoi­ses portent plainte contre le Vlaams Belang pour incitation à la haine

    Deux mosquées anversoises ont porté plainte contre le Vlaams Belang et son président, Tom Van Grieken, qu'elles accusent d'incitation à la haine et à la discrimination, après la publication d'images représentant des musulmans faisant la file devant une mosquée anversoise, le jour de la Fête du sacrifice, avec comme commentaire: "Voici la vraie raison pour laquelle toute la province d'Anvers est punie".