Plein écran
© Belga

Défi prêt à soutenir un gouvernement arc-en-ciel au fédéral

À nouveau, une voix s'élève pour un gouvernement sans la N-VA au fédéral; celle du président sortant de Défi Olivier Maingain, qui confie samedi ses recommandations à La Libre. La formule qui a sa préférence est une alliance arc-en-ciel (socialistes, libéraux, écologistes + CD&V), à laquelle Défi est disposé à apporter son soutien.

Une alliance arc-en-ciel aurait une majorité quelque peu serrée. "On peut apporter un soutien depuis l'extérieur du gouvernement, pour autant qu'un certain nombre d'objectifs soient rencontrés. Ou bien même être associés à une majorité gouvernementale. On est bien conscients de notre poids très relatif, mais il n'en demeure pas moins que, si ça peut garantir la stabilité des institutions par rapport à la menace que représentent la N-VA et le Belang, nous n'hésiterons pas.”

"On a fait l'expérience de la N-VA au gouvernement et on a vu le résultat (...) La N-VA a des penchants d'extrême droite. Ça fait partie de son vieux fond idéologique", déclare Olivier Maingain.

  1. Jean-Claude Marcourt dénonce une “dérive totale”:  “Stéphane Moreau pète tous les plafonds”

    Jean-Clau­de Marcourt dénonce une “dérive totale”: “Stéphane Moreau pète tous les plafonds”

    Jusqu'ici silencieux dans le dossier Nethys/Publifin, l'homme fort du PS liégeois, Jean-Claude Marcourt, prend la parole dans les colonnes de Sudpresse, vendredi. "On ne peut qu'être effaré devant des sommes pareilles, spécialement en ce qui concerne Stéphane Moreau. Il pète tous les plafonds!", s'offusque celui dont la responsabilité dans l'affaire a parfois été pointée du doigt.
  2. Michel, le gouvernement le plus contesté depuis Dehaene 1er

    Michel, le gouverne­ment le plus contesté depuis Dehaene 1er

    Le gouvernement Michel (N-VA-MR-CD&V-Open VLD) termine à la deuxième place derrière le gouvernement Dehaene Ier (1992-1995, associant CVP, PS, SP et PSC) dans le classement des exécutifs les plus contestés, rapporte vendredi La Libre. Le pays a connu l'an dernier 422.249 jours de grève (l'addition des jours de grève de tous les salariés/fonctionnaires en Belgique), a calculé le Centre de recherche et d'information socio-politiques (Crisp).